Chocolat mon dada

amazoneReléguées au rang de mythe castrateur ou de potiches sur les poteries, les amazones se sont soustraites à notre regard lubrique depuis des siècles. Rhabillées par l’Histoire. En selle pour l’oubli.

Puis en juillet 2008, le cavalier noir (intense, 90% cacao) est arrivé:
le belge David Maenhout invente la praline au lait de jument.

La praline est au chocolat ce que le lingot est à l’or: très riche.
Et le chocolat est à la femme ce que Camilla fut au Prince de Galles: le premier orgasme au palais.
L’amazone qui croupit au fond de chaque femme se réveille. Elle redevient sauvage.

Pour une petite praline, plus besoin à présent de domestiquer la vache. Plus besoin d’avoir des cornes pour se taper une tablette.
Le cacao comme seul étalon, la jument comme unique bienfaitrice, et à cheval sur un seul principe: à poil pour le chocolat.

(photo par littlecateye)

3 commentaires
  1. Rod

    pingoo devient un site intello. Bien écrit, m’ssieur Romu

  2. Broz

    Ce qui fait Pingoo, c’est la multiplicité des styles : les « les gens » de Pingoo lui-même, les logorrhées délirantes de Valérie, les inimitables ex-japonaiseries ^^ lol de Momoko, moi je trouve que Romu continue une belle quoique disparate tradition littéraire.

    Ah oui pis y’a aussi les filles nues.

  3. romu (Auteur)

    @ Rod:intello? ça en reste loin je trouve…
    merci au passage ;
    @ Broz:d’accord avec toi: vive le disparate et l’inclassable, ça intrigue.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire