Les étudiants sont des cons

censieramphi3.jpgNon mais je dis ça je m’en fouts en fait. Mais quand je vois et revois encore ces pitoyables scènes de blocages des facs, j’ai juste envie de gerber.
J’ai de vagues réminiscences de scènes mémorables lorsque j’étais à la fac à Montpellier (pas longtemps je vous le concède, les grèves ayant eu raison de ma patience)…
C’est un fait, ces blocages et grèves sont systématiquement instrumentalisés par les syndicats étudiants, et par quelques élèves en général pas très malins, qui en profitent pour faire leur crise d’adolescence tardive (qu’ils n’ont en général pas eu le courage de faire face à leurs parents).


larve.jpgCa ne serait pas gênant si ces quelques individus n’étaient pas menteurs, dissimulateurs, violents, et politisés… Qui a déjà vu ici une AG étudiante se passer convenablement ? Le schéma habituel ? Bah simple, AG programmée à 14h, sauf qu’en vrai tous les « grevistes » se sont donnés le mot pour squater l’amphi à partir de midi, et puis toi, civilisé, tu arrivés à 14h, mais on te laisse pas rentrer tu vois, parce que y’a plus de place. Alors paf on vote pour la reprise des cours, et puis là c’est marrant mais le mec qui compte est toujours, 1), aveugle, puisqu’il ne voit pas que plus de mains se lèvent pour la reprise des cours, et 2) sourd, puisqu’il n’entend pas que le 3/4 des personnes présentent hurlent à la manipulation.

Je passe évidement sur les profs qui se prennent des pains quand ils essayent de donner cours, des piqués de grèves hargneux, et de tous les gars qui bossent pour se payer des études, et qui sont les premières victimes des piquets de grève.

Alors oui, tout mon blabla pue le droitisme et le raccourci gratuit, il y’a probablement des mouvements étudiants justifiables, et des réformes non souhaitables, j’espère que certains prendront la peine de m’en parler en commentaire d’ailleurs, vous avez probablement des expériences différentes sur le sujet.

140 commentaires
  1. La solution, c’est de payer pour aller en fac privée. Ca me rappelle les grèves contre le CPE, où la mienne était une des seules en France à ne pas faire grève… On a même été interviewé pour ça :D

  2. Niko

    J’ai tenu un piquet de grève à la fac…
    Lorsque les élus et représentants étudiants – élus par tous lors de vote à bulletin secret – se mobilise à ce niveau, ce n’est pas par plaisir.
    Euh aussi bossent, euh aussi veulent réussir leurs examens etc…
    Mais avec un vision plus globale des choses lié à leurs mandats et à leurs connaissances des dossiers, ils prennent la décision d’aller contre le sens commun. Et de se faire traiter de « fasciste » etc…

    Cela étant, il y a des cons partout, même chez les syndicalistes. Et des méthodes crapoteuses. Mais pas partout.

    Sur ce dossier, je ne suis plus assez dans le bain pour répondre, et je n’ai pas le temps de me documenter.

  3. Thomas

    « La solution, c’est de payer pour aller en fac privée. »
    Réjouissez-vous, ça va bientôt être le cas si vous ne voulez pas aller dans une fac financée par les entreprises de la région.

  4. A rennes c’est encore plus marrant, c’est toujours la fac de rennes 2 villejean (litteraire) qui fait grêve et Rennes 1 Beaulieu (scientifiques) qui ne la fait pas. Sauf que dans les votes des AG de Rennes 1, tous les etudiants de rennes 2 viennent y voter aussi ^^ Je suis comme toi pingoo, ça me donne envie de vomir. surtout quand on voit que les 3/4 des grévistes ne savent même pas de quoi ils parlent quand on leur demande des explications …

  5. Et si j’te l’avais pas suggérée, celle-là, hein?

    Bon, on m’explique ce que ça peut foutre que ce soit l’Etat ou les entreprises qui financent les universités?
    Tiens, j’imagine bien le cours du prof interrompu par un quidam qui vient gueuler avec un porte-voix « Quinquignon, le meilleur camembert de la région, doux et crémeux! » et qui repart aussi sec.

  6. Rob

    Ben dans syndicats étudiants, il y a syndicat…

  7. Niko

    Rob> Partant de là, c’est sûr qu’on ne doit pas pouvoir s’entendre !
    Chacun pour soi, Dieu pour tous et merde pour ceux qui me suivront.

    Pour ma part, quand je regarde ce que j’ai contribué à bâtir en tant que syndicaliste et élu étudiant, je n’ai pas à rougir. J’ai construit plus qu’une ligne sur mon C.V.

  8. acouphenix

    Le système de vote est toujours pourri et honteux: la main levée c’est imprécis. On prend un papier, un listing des étudiants, une urne, une carte d’étudiant et on vote, c’est pas compliqué?

    Quand je pense aux jeunes qui n’ont pas d’argent de papa et maman, qui se démerdent pour vivre avec 500€, qui veulent réussir et que les blocages leur portent préjudice, ça me fait gerber.
    Faudrait m’expliquer pourquoi cela gène la privatisation?
    Ah oui, ils ne veulent pas supprimer Deug Histoire de l’art avec un max de branleurs qui ont raté tous les examens d’entrée.

  9. nuagedencens

    les gens sont cons, je vois pourquoi les étudiants seraient une classe à part…

  10. nuagedencens

    rectification: je vois pas pourquoi…

  11. Franckdrebbin

    Bah, la privatisation…c’est 15 000 euros l’année donc plus d’étudiants issus de familles modestes…c’est tout!
    C’est pas avec les réformes mises en place par Pécresse que la situation tier-mondiste et honteuse des universités françaises va changer…
    De plus, Histoire de l’art c’est très intéressant!

  12. Thomas, et alors ?
    S’il n’y a pas de dérives, ça permettra aussi aux entreprises de se faire connaitre par les étudiants, et d’apporter un soutien non seulement financier aux établissements, mais aussi professionnel.
    Quelqu’un peut me dire quel mal il y a à vouloir professionnaliser l’enseignement ? Tudieu, ça fait des années que j’entends que c’est une nécessité, et quand on a l’opportunité de le faire, des étudiants qui ne voient pas plus loin que leurs dreads viennent nous enquiquiner avec de grands principes marxites. Rrrrah.

  13. Dans des filières sinistrées au niveau de l’emploi en plus. Roar.

  14. QU’ON LES PENDE !
    QU’ON LES PENDE PAR LES… DREADS !

  15. je suis étudiante et même si je trouvais les grèves des années passées un poil inutiles et handicapantes j’avoue que celle ci me parrait justifiée.. me reste encore 2 ou 3 années à tirer et je me vois pas payer 20000 euros mon année, je pense que si ça devait être le cas, j’arrêterais les études et je me mettrais à bosser, comme je n’ai aucun diplôme ni aucun contact valable, je me retrouverais probablement à rebosser 48h par semaine comme serveuse ou autre.. J’exagère un peu, mais si ce n’est une sélection par l’argent comment se fera l’écrémage pour rentrer dans les facs qui auront eu les meilleurs financements et donc les meilleurs conditions de travail et profs …? moi je dis ça comme ça, mais le truc bien de la fac c’est que ça permet d’avoir une autre option que d’économiser depuis la naissance pour une grande école, tout en ayant une chance d’avoir des jobs à peu près corrects… Ca permet aussi de se tromper un an ou deux avant de trouver sa voie.. C’est pas du luxe quand on sait ce qu’est le principe de l’orientation au collège et au lycée. Enfin j’imagine que étant quasiment tous salariés, vous êtes loins de ce genre de soucis.

  16. unkle16

    est ce que lousia tu pourrais me préciser ce qu’est le marxisme parce que dans le contexte je ne vois pas bien.

  17. unkle16

    « Quelqu’un peut me dire quel mal il y a à vouloir professionnaliser l’enseignement »
    l’indépendance de la recherche.
    une connerie d’etudiant crypto marxiste de gauche LCR.

  18. unkle16

    « Alors oui, tout mon blabla pue le droitisme et le raccourci gratuit »
    non. juste la bêtise crasse.

    tu ne veux pas te contenter des filles à poil ? :o)

  19. ben alors ? a-t-on déjà vu des étudiants pas politisés ? de gauche comme de droite ?
    Tout cela est politique, c’est logique, et même le dénoncer est un acte politique. Politique, cela veut dire : « affaires de la cité », donc dès que l’on s’en mèle, on fait de la politique.
    Et c’est ce qui est intéressant.
    C’est d’ailleurs surtout à cet âge que l’on peut se rencontrer en groupes importants, discuter, se former aussi ça. Après en entreprises, on se retrouve dans un système dictatorial : un chef-patron, pas de discussion ni de vote. Sauf en coopératives.
    Donc il faut en profiter ;-)
    Si la jeunesse n’est pas « révolutionnaire », c’est qu’elle est « réactionnaire ». C’est impossible à conçevoir ! ;-)

  20. Kidi

    Je taffe avec un fils de prof de fac… Je sens qu’il fommente un truc dans mon dos il doit faire partie des « individus menteurs, dissimulateurs, violents, et politisés… »(même si il n’a pas de locks) je vais donc le virer ça lui apprendra a taffer plus pour gagner plus!(‘culé de gaucho)

  21. Pingoo (Auteur)

    Je ne suis pas certain que la recherche, au sens large, en France, toute indépendante soit elle via ses financement actuels, soit plus efficace et plus utile que dans d’autres pays ou la chose est financée par le privé.

    Disons que de ce que j’ai pu suivre des conflits étudiants (passés), je n’ai jamais eu écho de contre-propositions positives pour changer ce qui ne va pas dans les université françaises, c’est ça que je trouve profondément pète couille sur ce sujet.
    Les syndicats étudiants ne bloquent les cours que quand des propositions sont faites, mais si demain un gouvernement laissait pourrir pendant 10 ans l’Université, sans y toucher, les syndicats ne bougeraient pas le petit doigt pour faire changer les choses.

    Enfin en tous cas c’est comme ça que je perçois les choses, mais je suis effectivement probablement très bête dans mes raisonnements.

  22. Zicman

    Les grèves d’étudiants c’est 2% de motivés et 98% de gars qui rallongent leurs vacances.

  23. Benito

    Lousia, je pense que non seulement tu es une arriviste de chiotte, mais en plus tu essayes de nous faire croire que toi tu sais et que les autres sont cons. Je pense précisément que tu ne sais RIEN, et que la seule chose que tu es capable de faire est de répéter les conneries que d’autres cons émettent. Je ne vais pas argumenter, je souhaite que tu réfléchisses un peu aux énormités que tu répands de ci de là.

  24. Kosox

    Je confirme que l’éducation nationale c’est de la merde, enfin pour moi. Je n’adhère pas aux programmes, aux structures, aux méthodes d’enseignements.
    Mon idéal c’est un prof par un élève motivé. Mais… c’est impossible avec le programme bidon qu’ils nous donnent. On n’a aucune visibilité de l’entreprise à la fac.

    Voici un article intérressant sur l’enseignement américain.

    http://www.monde-diplomatique......IELD/15109

  25. tib

    Moi j’ai fait un IUP, donc professionnalisé, dont l’enseignement coute à l’etat 3x plus qu’une année de fac classique.
    C’est pas juste ? non, cela n’est possible que par le financement des entreprises du domaine. En consequence :
    – les gens qui rentrent en IUP sont à 99% vraiment motivés par leur formation
    – la formation est mieux reconnue car professionnelle et du coup la recherche de job est plus simple.

    Bon dans mon IUP, fallait etre motivé pour etre admis avec un taux d’acceptation (dossier / place dispos) de l’ordre de 3%

    Donc oui à la professionnalisation des cursus, à l’arrivée de capitaux privés qui permettent de bosser dans de bonnes conditions, et non aux etudiants branleurs qui viennent glandouillotter à la fac et progresser en belotte.

  26. Stab

    Hummm, franchement ont il VRAIMENT lu le contenu de la loi ces manifestants ? J’en doute…

    90% ne savent même pas pourquoi ils font grèves.

    En fait les étudiants font des grèves sur des « on dit » et des « un pote m’a raconté que » ou mieux « j’ai vu sur un blog » :-)
    Mais par ce que leur pote « leader » le fait et que c’est plus sympa d’aller faire la fête que d’aller bosser ils suivent.

    Et en plus comme ils perdent 2/3 des cours d’un semestre les examens sont beaucoup plus simple.

  27. unkle16

    http://www.lemonde.fr/web/arti.....445,0.html

    si vous ne pigez pas qu’à terme c’est la suppression totale de certaines fiières et pas DU TOUT dans le dialogue social….

    Les grévistes demandent un dialogue et pour ca faut abroger le truc de Pécresse et on discute.

  28. unkle16

    et je vous signale, au passage, que certains profs aussi gueulent.

    et là vous pouvez entamer votre laius sur la fainéantise des profs.

  29. Le constat est simple: La recherche dans les universités en France n’est plus. Fini.
    Ou plutot restreint a quelques passionnés qui s’en foute d’etre payé le smic…
    J’ai des amis qui en font a la fac de toulon. Alors quand on me dis que la reforme va faire des université de seconde zone, j’ai tendance vraiment a penser que le présidents des universités sait de quoi il parle quand il dit que ca fera du bien au université et que justement il faut sortir de ce modele deja present. Mieux vaut etre etudiant a la sorbonne qu’a la fac de Toulon. Croyez moi!!!

  30. blajack

    Curieux de voir des jeunes s’exprimer ainsi ! Je croyais que seuls les « vieux » étaient « réac » ??? J’ai été étudiant, j’ai fait des grèves, elles ont capoté, ou on s’est fait blouser, ou… ou… on n’avait pas envie de bosser, alors on trouvait une grève à faire …

    PS j’ai 57 ans..

  31. unkle16

    mais que beaucoup de filières de sc humaines, non retables disparaissent, vous vous en battez les couilles ?

    faudra pouvoir se payer l’ecole du louvre pour aller vendre à Dubai ensuite ?

  32. Benito

    C’est justement parce que des loques d’étudiants ne s’informent pas qu’ils ne sont au courant de rien. Ce sont toujours ceux-là qui votent sans savoir. Seulement quand ils tomberont malade, j’espère pour eux que ce sera une maladie fréquente que les laboratoires pharmaceutiques auront jugé rentable pour lancer la recherche sur cette maladie. Et j’espère aussi pour eux que, comme aux USA, ils auront en permanence sur eux une carte Visa qu’on pourra leur déposer sur le bide au moment où ils rentreront sur une civière à l’hosto après un carsh en bagnole, car sinon, pas d’admission dans l’hopital. Je conchie les cons. Ceux qui ne savent pas réfléchir, et qui préfère confier notre bien-être à des marchands de saucisse ou de bagnoles, à des entrepreneurs qui ont déjà hold-upé tout le pouvoir écnomique, quasi tout le pouvoir politique, et qui seraient bien content de vider le cerveau de tous ceux qui passent par l’université (qui n’aura jamais aussi mal porté son nom). Vraiment, ceux qui pensent comme ça je les vomis par tous les pores, ces amateurs de la loi du plus fort, de la loi de l’argent et de la loi du tallion. Qu’ils continuent de ne pas d’informer, de ne pas faire grève, de ne s’indigner de rien. A leur apathie il sera répondu par des actions de gens concernés d’autant plus véhémentes, dans l’espoir de réveiller ce tas de viande hachée que sont les béni-oui-oui qui pensent se comporter en adulte en ne faisant pas grève. Mais où est passé la jeunesse, l’idéalisme ? BHL aurait-il raison ??

  33. zapator

    ah ah ah !

    J’ai fait 1 an (une année complète) la grève en Fac d’arts plastiques lors de ma seconde année de Deug. Enfin quand je dis « j’ai fait » je préfère dire « on m’a fait faire » puisque je n’ai pas choisi, jamais eu l’occasion de voter quoi que ce soit, ni jamais rien décidé concernant cette « grève » dont je ne me souviens plus le thème… Ou plutot, dont il n’y avait pas pravaint de thème a part une forme aigue de crise d’adolescence collective, hystérique et tres tres a gauche.

    A l’issue de cette superbe année passée a jouer au echecs a la cafet’, la décision a été de donner leur Deug aux quelques 400 grèvistes, aisi que de faire passer en seconde année les premières années de Deug sans autre formalité.

    vous conviendrez avec moi la valeur que cela confère a ce diplome et a cette formation.^^ Il convient aussi de comprendre une chose : hormis une carrière de prof de collège, Lycée ou Fac, cette filière n’offre absolument AUCUN débouché. Rien, nada, quedalle… C’est donc l’exemple type d’une machine a « faire des profs » et bien sûr, un sacré carteron de chomeurs totallement parés a passer quelques concours administratifs de base : postiers, mec assis dans le bocal a la SNCF ou RATP, voir mec qui dit « vous n’avez pas rempli le papier jaune » derrière un bureau en sous prefecture.

    En y repensant, et en sachant ce que sont devenus une partie de mes petits cammarades de l’époque, j’en rigole encore… Mais le constat est saisissant : ces armées de futur chomeurs consciencieusement manipulés qui hantent ces Facs font frémir malgré tout.

    Je me souvient encore des boutonneux révoltés hurlant a la lune contre le grand capital, une canette de Coca a la main, l’huma dans l’autre et un autocolant de la LCR sur le sac… misère.

    Je m’en suis sorti, comme certain de mes amis un peu plus clairvoyants et moins véléitaires, j’ai préférer me trouver une autre occupation qu’étudiantfuturchomdu. Un truc débouchant sur un métier en fait.

    Laissez donc les improductifs faire la grève. Souhaitons leur de ne jamais se reveiller, car ils risquent : de flinguer un syndicaliste, voir même de se suprimer eux même…

  34. Tom

    quelles sont les facs qui sont systematiquement bloquées?
    lettres+sciences humaines. no comment!

  35. Stab

    Si elles ne sont pas « rentable » c’est pour quelles raisons ?!

    Si c’est par ce qu’elles ne débouchent sur rien oui on s’en fou qu’elles disparaissent sinon bha pourquoi elles disparaitraient ?

  36. Benito

    et de dire que google est une entreprise communiste est VRAIMENT le truc le plus CON que j’ai jamais entendu. C’est précisément une parole d’ado stupide.

    Quand ta fac de médecine sera sponsorisée par Philip Morris, tu ne te poseras sans doute aucune question… Franchement, vous êtes risibles, ridicules et manipulés. Je n’envie pas votre imbécilité.

  37. unkle16: on sait tous très bien que les filiales de sc sociales sont souvent des voies de garages, combien d’amis se sont lancés dans ces filiaires parce qu’ils ne savaient pas quoi faire ou parce qu’il n’avait pas envie de faire de math (pour caricaturer). Si demain on me dit qu’on diminue de 80% le nombre d’etudiants dans ces filiaires ca me dérange pas une seconde. Il ne restera que les motivés qui du coup trouveront du boulot grâce a leur diplôme parce qu’il aura eu des financements peut etre de grand musées. La culture sera préservé et au moins les gens qui en sortent auront vraiment une vocation

  38. Benito

    @Tom: peut-être parce que ce sont des gens qui lisent…

  39. unkle16

    ah on y vient.
    (dieu que ces gens me font peur).

  40. Benito

    @Alkapone: et sur quels critères admettras-tu les 20 étudiants en science humaine ?

  41. Quand au problème de sélection, il existe deja aujourd’hui de meme que le mecanisme de bourse. J’ai eu le droit a une bourse et j’ai été sélectionné pour faire l’IUT. J’y vois aucun mal, tout le monde n’est pas doué pour tout, je ne sais pas écrire français, vous n’êtes pas capable de développer un systeme d’exploitation et c’est tres bien comme ca :)

  42. unkle16

    en même temps mon cher stab. une filière en sc humaines t’aurait peut être permis de savoir écrire et de tenir un raisonnement.

    Mais ca n’est qu’une attaque personnelle :o)

  43. unkle16

    « je ne sais pas écrire français » ah ?
    tu as tes papiers au moins ? sinon ca risque d’être génant pour toi. niveau ADN ca va ?

  44. Benito

    @Alkapone: savais tu développer un OS AVANT tes études ?

  45. Ju

    Ca me fait bondir les assertions du genre « Les grèves d’étudiants c’est 2% de motivés et 98% de gars qui rallongent leurs vacances » ou encore « 90% ne savent même pas pourquoi ils font grèves » !!
    Je ne suis pas un défenseur aveugle des syndicats étudiants et je suis un peu d’accord avec Pingoo quand il dit que parfois certains mouvements sont instrumentalisés/politisés. Mais de là à avancer des chiffres aussi catégoriques qu’idiots il y a une marge !
    Vous prenez vraiment les étudiants pour des gens si aveugles et stupides ? Soyons sérieux… Vous avez faits des enquêtes statistiques poussées pour sortir des bétises pareilles ?

    Et puis c’est facile de taper systématiquement sur les grèves juste parce que ça enquiquine notre nombril à court terme. La base d’un mouvement c’est quand même quand il y a un problème et qu’on veut faire changer les choses, ou au contraire empêcher certains changement que l’on croit néfastes. En mai 68 (hurlez pas tout de suite, attendez que je finisse), les fils à papa comme Sarko faisaient surement partie de ceux qui disaient que cette grève n’était qu’un mouvement de petits branleurs et qu’il fallait reprendre les cours. On mesure le vrai poids d’un mouvement lgtps après, pas sur le moment. Alors je ne cherche pas à comparer ce qui n’est pas comparable. Et d’ailleurs je ne porte aucune jugement sur les grèves d’étudiants actuelles car j’avoue que je n’ai pas trop suivi. Mais merci de ne pas asséner des généralités si stupides.

    Pour finir sur le financement des universités, tu as raison Lousia mais gaffe aux dérives. Evidemment des partenariats sont toujours une bonne idée, et évidemment il faut rapprocher l’université de la réalité du monde du travail. Mais faut pas être naifs sur la philanthropie des entreprises. Il faut quand même contrôler tout ça pour pas que ça finisse comme aux états-unis où les élèves commencent leurs journées de cours en classe par une séance de spots de pub télé pour coca-cola. Ca c’est vraiment à gerber, et je caricature pas.

  46. D’ailleurs un moyen de maintenir les sc humaines serait de motiver le mécénat sur certaines filiaires ce qui se passe au US par exemple. Il y a des dizaines de moyen de faire cohabiter le marché et la culture.

  47. unkle16

    « Si demain on me dit qu’on diminue de 80% le nombre d’etudiants dans ces filiaires ca me dérange pas une seconde. »
    ce qui est en jeu n’est pas la diminution du nb d’eleves, mais la suppression de certaines filières.

  48. unkle16: si on vire de France demain, j’en serai que plus heureux, je vais vivre a monaco et je payerai plus d’impots :)

  49. Pingoo (Auteur)

    Oui alors ça hein.
    Pour le coup je suis assez d’accord avec Alk, quand on voit les écueils qu’il y’a en Sc Humaines en général, je suis pas certain qu’il n’y ai rien à y changer.

    Une fois encore on critique les propositions faites (certaines sont tout à faire critiquables d’ailleurs), mais je ne vois pas de contre-propositions. Peut être que ce serait plus positif.
    Et le discours visant à dire que c’est le gouvernement qui refuse la discussion, je n’y crois pas une demie-seconde. Je me souviens d’ailleurs du tollé qu’avait généré la proposition de filmer les « négociations » entre syndicats et gouvernement, de la part des syndicats justement.

  50. Benito

    mecenat =

    soit corruption ou népotisme (pistons pour qui reçoit le flouze)

    soit censure intellectuelle (cher étudiant ingénieur, moi Total, je finance tes études mais interdiction de faire de la recherche sur la pile à conbustible)

    Allez je sens qu’avec un peu de bonne volonté vous allez comprendre !

  51. Pingoo (Auteur)

    C’est quoi les filières qui sont menacées de suppression là ?

  52. unkle16

    mais je ne vois pas de contre-propositions. Peut être que ce serait plus positif. ==> ben cherche les. tu cherches CNESER + pécresse ; ya eu proposition. Tous ont font. vous ne les lisez pas.

  53. 40 commentaires et toujours pas de point Godwin.
    Je suis déçue, je suis déçue, je suis déçue !

    En gros on parle tous pour ne rien dire, non ? A moins que nous n’ayons un ministre ou un directeur de fac dans la salle, évidemment.
    Quand on fait, on fait mal, quand on essaye, on arrive jamais à mettre en place un autre système, et quand on ne fait rien tout le monde est content. Youpi.

  54. Benito

    Et dans toutes les dictatures, depuis le Chili jusqu’à la Corée ou la Chine, les facultés de sciences humaines sont les premières qu’on ferme (et particulièrement les facultés de sociologie). Crevez la gueule ouverte, petits führers.

  55. unkle16

    je l’ai deja dit au dessus… y’a un article du monde. A Rouen un poste d’archeo medievale supprimé. A Paris 1 , il y eu discussion sur la filière philo heureusement maintenue.
    ce sont des exemples, il y en a des centaines d’autres….
    j’ai eu des profs en histoire médiévale, moderne, contemporaine etc ; chaque prof n’est pas assuré d’être remplacé….

  56. Benito

    @Lousia: ça n’arrange pas ton cas…

  57. unkle16

    (bah lousia j’attendais simplement que tu m’explique ton allusion au marxisme… tjs bien a placer, moins à definir).

  58. unkle16: reprenons mon chiffre arbitraire : 80% d’étudiants en moins = moins de profs … Quand a la distance si on doit changer de fac parce qu’il y a une rationalisation : j’ai fait mes etudes a 150km de chez mes parents et ca m’a géné une seconde!

  59. Stab

    Hé avant d’être un connard de travailleur j’ai été un abruti d’étudiant !

    Hé même si les chiffres sont des chiffres de marseillais, j’affirme qu’une grande partie de mes camarades faisaient des grèves pour les vacances en plus et les cours en moins ! Un exam de fin de semestre sur 3 semaines de cours c’est beaucoup plus simple !

    @unkle16 : je préfère ne pas savoir argumenter et avoir un métier qui paye très bien que de savoir dire pleins de belles choses et avoir des problèmes pour trouver un petit job.

  60. Benito

    Vas-y Unkle, je te laisse répondre

  61. Unkle, excuse-moi, mais tu es l’exemple-type de la frigidité intellectuelle que j’exècre.
    Parce que je déteste être prise pour une déficiente dans ce domaine parce que je n’ai pas du tout la même vision des études que toi. Après tout, je suis également étudiante, ma vision de la fac n’est donc pas forcément déviée par ma vie de bourge et mon salaire de ponte.
    Accessoirement, je déteste également cet étroitesse d’esprit et cette attitude bornée qui consiste à être tellement dans son sujet qu’on n’en est même plus capable de relever l’ironie, ou de voir le sujet autrement qu’avec des oeillères.
    Et moi, je n’ai pas de temps à perdre avec ce genre de personnes, préfèrant de loin mes petites discussions très animées mais toujours polies.
    Relever du mot par mot pour essayer de pousser son « adversaire » dans ses retranchements, je trouve ça pinailleur. Et je déteste les pinailleurs.
    Et pour la peine, je vais arrêter de suivre cette conversation insipide qui spamme mes mails. Tapez-vous bien dessus, surtout.

  62. Ju

    > »je préfère ne pas savoir argumenter et avoir un métier qui paye très bien que de savoir dire pleins de belles choses et avoir des problèmes pour trouver un petit job. »

    C’est grâce à toi Stab qu’il y aura toujours plus d’Arthur et de Cauet et toujours moins de France Culture.

    Je sais je suis complètement hors sujet. Encore que…

  63. Benito

    @Lousia : Bravo ! Tu n’auras donc donné AUCUN argument. Je ne vais pas arrêter de penser que tu ne sais RIEN.

  64. unkle16

    (pardon mais là c’est drôle… et ca voulait pendre les gauchos…).

    bref :o).

    alk donc.
    on ne te parle pas de 150 km.. on ne parle de filière supprimées dans des facs qui t’obligeront, par exemple à rejoindre Paris (loyers surélevés etc). Je ne parle même pas des Dom-TOm… là c’est fou rire assuré.

    unkle
    souvent frigide, toujours marteau

  65. unkle16: ca me pose aucun probleme d’aller a paris pour apprendre l’informatique ou l’histoire médiévale et ca m’aurait pas dérangé a mes 18 ans

  66. unkle16: quand tu grandis a Toulon, tu n’as pas le choix, tu dois partir, si demain on donne du fric au fac et que ca crée des poles de créativités, on sera peut etre plus obligé de monter a Paris pour apprendre un métier et y rester!!!

  67. Paris, loyers surélevés mais opportunités démultipliées (boulots, stages, prostitution…)

    Ne faites pas attention à moi, je ne suis pas là.

  68. unkle16

    Je te le répète donc. va lire ce que demandent les syndicats (profs, chercheurs, etudiants etc) ; ils ne sont pas contre ce système en bloc… ils veulent juste en discuter et que cela ne passe pas en force. Ce ne me semble pas le comble du scandale et de l’immobilisme.

  69. Benito

    >”je préfère ne pas savoir argumenter et avoir un métier qui paye très bien que de savoir dire pleins de belles choses et avoir des problèmes pour trouver un petit job.”

    C’est aussi à des gens de ton style qu’on demande d’expulser ou d’exproprier des gens, qu’on fait faire les sales besognes, recouvrer des factures, de vendre des chats dans des sacs. C’est aussi grâce à des gens comme toi que le monde culturel a été POURRI, que les radios ne passent plus que de la daube, que les cités s’enflamment (si j’étais eux je serais en guerre civile depuis 15 ans). C’est aussi grâce à toi que les balieusards ne trouveront jamais de boulot, car tu préférera un bien blanc avec un diplome rassurant, plutôt que d’essayer de sortir un gars de sa banlieue. En somme, tu préfères un monde bien rassurant, une voiture et une maison avec 2000 systemes de sécurité, comme ça tu pourras regarder ton 20h sur TF1 en toute sécurité avec ta femme et ton chien, et te dire « quel monde de barbare ».

  70. Stab

    Donc qui raconte des conneries ?

    Le gouvernement qui dit être ouvert aux discussions ou les étudiants qui affirment que personne ne veut les entendre ?

  71. Quand au filiaire de l’histoire médieval, je dois te dire qu’a Toulon y a pas du tout de prof qui le font… Il faut a mon avis deja aller a Paris ou Lyon. Y a meme pas de fac d’info avant la license, tu dois aller a Marseilles ou a Nice… On a deja des universités de seconde zone.

  72. unkle16

    C’est justement ce que met en avant l’article mis au dessus. Les universités de seconde zone vont devenir des universités encore plus pourries…

  73. Acouphenix

    Oui bon, une promo de 200 étudiants en Histoire de l’art pour 2 postes assurés, les autres font quoi? C’est du gâchis.

    Si l’entreprise subventionne les facultés c’est pour faire de la promo auprès des étudiants. utile pour avoir un job au sein de l’entreprise.

    Ne me dites pas que c’est nul car cela se fait dans les écoles, ecoles d’ingés, IUP,… on a des parrains industriels, l’école privée ou publique a « un sponsor » industriel qui sert de tremplin aux jeunes et ça aide vraiment.

    Autre chose, je travaille dans la recherche au CNRS. La recherche se porte mal si on refuse les suventions industrielles donc ça posera des problèmes pour nos doctorants.
    On a vraiment interêt à accepter les partenariats, suvbentions, aides privées, ça donne un coup fouet au labo.
    Je fais des essais et on fait payer peu ou rien du tout à des universitaires d’extérieur. Alors on accepte les partenariats privés et on est bien payé et on est content de recevoir facilement du matériel qui coûte 40000€ grâce à eux. Car si on n’avait pas fait appel à eux, on aurait du matériel datant de 1980.

    Allez faire un tour dans les laboratoires de Jussieu, vous comprendrez.

  74. unkle16: quel passage en force ? Les étudiants aurait pu faire greve cet été… Les présidents de fac sont majoritairement pour, et les profs n’ont meme pas l’air contre vu le peu de mobilisations de leur part… J’ai été au lycée et j’ai aussi raler sans savoir pourquoi. Quand j’ai eu une filiaire qui me plaisait, je me serait battu pour continuer a bosser privatisation ou pas de ma Fac. Je reviens a un de mes premiers arguments , quand tu es motivés tu réussis et c’est de ca qu’il s’agit, rationaliser les filiales pour permettre au motivés de reussir!

  75. Franchement, aujourd’hui la Fac de toulon (et vi encore), s’en sort justement parce qu’elle a ouverte de filiales payantes. Le président des universités (et moi aussi du coup) pensent qu’au contraire ca allez aider les universites. Je te rassure la sorbonne donnera toujours des cours d’histoire médiéval mais a Toulon on pourra peut etre demain apprendre l’informatique, l’agriculture ou le tourisme et on aura peut etre plus 16% de chomages parce que les jeunes ne seront plus obligés de partir pour trouver un boulot. Les universités de seconde zone (Toulon) pourront choisir des partenaries avec l’armee, l’arsenal , les hopitaux, etc etc et ca ouvrira des filiaires, etc etc!!

  76. unkle16

    « quand tu es motivés tu réussis » tu crois vraiment à cela ? :o)

    acouphenix. Mais PERSONNE n’a dit le contraire. Personne ne s’oppose à du financement privé. Les syndicats veulent discuter.
    je vous signale quand même qu’ils s’opposent à cela depuis juin hein… qu’ils demandent à discuter, ont écrit des courriers pour discuter avec Pécresse.
    le peu de mobilisations ? Il faut savoir.
    Quand ils font grève, vous gueulez que ca vous dérange et quand il passe par des courriers écrits, des lettres de protestation (voir CNECER donc), vous dites qu’ils ne font rien. Expliquez moi.
    Peut être serait il bon que vous lisiez ce que proposent les syndicats.

    http://www.lexpress.fr/info/qu.....p?id=12249

    ca ‘etait en juin.

    vous voyez bien que ce n’est pas un appel à bruler des universités non plus… ils veulent mettre ca sur la table et en discuter.

  77. désolé unkle mais tu ne m’enlevera pas de l’esprit qu’il s’agit ici d’un mouvement d’extrme gauche qui profite de grouille sociale pour faire monter le vinaigre et qu’en effet il y a eu des négociations et qu’il y en a toujours. Ce mouvement n’a rien de constructif.

  78. unkle16

    donc si on résume.
    J’ai expliqué en long, large, travers qu’il y a juste besoin de discussion. Partant de là, tu me résumes ca à un « extreme gauche ».

    Bon soit hein.

    hop : http://archives.lemonde.fr/web.....969,0.html

  79. Pingoo (Auteur)

    unkle, t’as balancé un lien vers l’express pour y lire les propositions des syndicats, j’en vois juste aucune dessus…

  80. unkle: je dis simplement que le mouvement que tu defends est instrumentalisé par des syndicats pour faire monter la grogne sociale et refaire un 1995. Honnement, je ne pense pas que tous ces jeunes qui jetent des pierres dans la rue pensent une seconde a sauver l’histoire médiéviale, ou alors il s’agit d’une métaphore de la « médiévabilité » que de jeter de pierres …

  81. (je vais donc manger apres cette joute)

  82. unkle16

    nan pardon le lien c’etait pour la phrase d’en dessous « vous voyez bien que ce n’est pas un appel à bruler des universités non plus… ils veulent mettre ca sur la table et en discuter. »

    Je n’ai mis aucun lien vers les syndicats mais voici ce que dit la cfdt (qu’est pas vraiment rouge flambloyant) :
    http://www.cfdt.fr/actualite/f.....e_0060.htm

  83. unkle16

    l’unef « Des modifications profondes de la loi sur l’autonomie des universités
    Une rallonge budgétaire et une programmation pluriannuelle des moyens pour les universités
    Un plan pluriannuel de revalorisation de la licence
    Une augmentation des aides sociales étudiantes dès janvier 2008
    Une loi de programmation pour l’amélioration des politiques sociales étudiantes. »

    Parce que.
    si tu reprends mon dernier lien du monde (en trois pages là) et mon exemple d’archéo médiévale.
    Si un gars doit aller à paris faire ses études, admettons qu’il n’y ait pas de souci. Mais va bien falloir aider les dits étudiants et augmenter les aides.

    Se pose aussi, pour les pour et contre, le pb de l’immobilier. La LRU ne définit pas cela clairement.

  84. Mon pere est a la CFDT et un grand respect pour ce syndicat reformateur. Mais c’est pas eux dans la rue, j’ai la source a 2m de moi pas de lien possible.

  85. Je precise « il est a la CFDT » = trésorier CFDT Var. Pas juste un militant ou un cotisant

  86. unkle16

    Là je lis une assoc qui n’etait pas franchement opposée à la LRU et a participé à certaines choses. Elle a en contrepartie demandé plusieurs choses (ex que le nb d’etudiants au CA ne baisse pas). ca a été refusé.
    Elle ressortait en juillet très décue du dialogue et signalait que, justement il en manquait absolument.

    « Nous ne voyons aucune démocratie dans le fait de diminuer le poids en conseil de deux des principaux acteurs des universités, à savoir les biatos et les étudiants (à qui l’article 1er fait référence -> « formation initiale et continue » + « l’orientation et l’insertion professionnelle»)

    En outre, dans nos mails précédents (restés pour la plus part sans réponses …), nous nous félicitions de voir le poste de vice président étudiant, reconnu par ce texte mais nous vous faisions aussi part de notre déception quant a sa relégation en CEVU, au rôle seulement consultatif.

    Les amendements répondants à cette inquiétude ont, eux aussi, été rejetés par l’Assemblée Nationale. »

    si par discuter, le gouvernement etend chaque fois dire « ok mais non ». Alors on n’appelle pas ca discussion.

    voili voilà.

  87. Pingoo : Ce n’est pas aux étudiants de proposer une contre-réforme de l’université, c’est à l’opposition. Qu’elle ne le fasse pas, c’est un autre problème, mais ce n’est pas la réforme Sarkozy ou rien.

    Ce qui me gêne dans ton post, je trouve, ce n’est pas tant qu’il pue le droitisme parce que tu gueules contre les étudiants faussement rebelles (c’est vrai qu’ils avaient l’air nouille à la télé) c’est plus la vigueur de ton courroux. Ok c’est chiant les réformes qui ne passent pas, mais c’est moins à vomir que tout un tas de sujets quand-même.
    Et l’université on aurait pu sacrément l’améliorer si on lui avait filé les 15 milliards de cadeaux fiscaux.

  88. unkle16

    Je n’ai pas dit que la CFTC était dans la rue… j’ai mis un lien indquant qu’eux, comme d’autre sont fait des propositions.
    EN juillet la CFDT avait même quitté la table des négociations devant l’avant projet.

    J’indique ceci juste pour montrer que TOUS ont fait des propositions. (puisque l’idée était de me dire « ils n’en font pas »).

  89. unkle16

    CFDT pardon. fais pas d’attaque alk stp :o).

  90. Benito

    Sûrement une télévision sponsorisée par des gens qui n’ont pas envie que la grève continue…

  91. unkle16

    hop :
    http://www.lemonde.fr/web/arti.....753,0.html

    ceci expliquant pkoi bcq de présidents d’uiversités sont pour et pkoi d’autres s’inquiètent de ce futur pouvoir des présidents jugé comme trop important.

    Faudrait d’ailleurs voir. Mais s’il y avait un truc à réformer c’est le copinage monstrueux pour entrer qq part. Ici je ne vois rien, que du contraire qui améliorera cet état de fait.

    Pour le financement privé je crois avoir déjà expliqué mon point de vue.

  92. nico

    t’facon moi je dis y a pas tant de greves que ça, c’est les médias qui en font une caisse énorme. Et puis quand je vois les gars qui font grèves, je me marre bien…:glandeur:

  93. Alors voila le résumé de ma pensée: Cette reforme me semble bonne du peu que j’en connaisse. Je suis persuadé que c’est des syndicats de gauche extreme qui fomente cette greve pour faire monter la grogne. Apres la CFDT et autres (pas tous)je suis persuadé qu’ils ont fait des propositions. Il reste que la loi est passé depuis Juillet et qu’il est assez étrange de voir cette greve aujourd’hui …

  94. unkle16: pour le pouvoir accru des chef des universités je suis plutot d’accord avec toi, c’est vraiment quelque chose de dangereux, ca me semble etre du clientelisme pour permettre de faire passer la loi. C’est dommage mais j’ai envie de dire que c’est un mal necessaire.

  95. Que cet article me plait : il resume mon aversion pour certains syndicats :
    http://rue89.com/2007/11/09/re.....x-non-plus
    qui croit qu’il y aura un revolution la semaine prochaine

  96. joe's

    Moi je me souviens quand j’était étudiant (y a pas si longtemps)et je suis d’accord pour dire que ces grêves c’est de la foutaise!! J’ai fait près de 10 ans d’études universitaires et je n’ai JAMAIS eu de convocation ni invitation a des réunion de syndicats étudiants, ni d’annonce d’élection!! Quand je lis que les représentants sont élus et patati et patata PAR QUI DONC!!! Ces mouvements sont juste l’action d’excités qui font leurs intéressants en se cachant derrière les quelques véritables militants qui y croie en une utopie. C’est drôle car ce mouvement est toujours initié par des facs littéraires et rarement par des facs scientifiques! Peut être parceque les facs scientifiques fonctionnent déjà depuis longtemps avec les industriels et structures privés de manière détournée et que CA MARCHE très bien, sans jamais avoir empêché qui que ce soit d’y entrer et d’y rester, en tout cas pas pour des histoires d’argent. Il faut même dire que si cela n’existait beaucoup d’universités comme la mienne aurait fermés leur porte où en tout cas énormément réduit leur capacité pédagogique. Pour finir une seule constatation: quelles sont les structures d’éducation supérieurs privés ou publics, qui ont le meilleurs taux de réussites et qui donnent le plus de débouchés professionnelles? Vous connaissez déjà ma réponse… Alors messieurs les syndicalistes laissez donc ceux qui veulent bosser, bosser!

  97. Totoro

    En sachant que NSPD=LCR dans notre exemple qui suit, un étudiant x inclus dans le groupuscule voulant mettre « à sac » la sorbonne est: a) un SA b) un SS c) un lapin-crétin? Argumentez.

    Ah Les pitits jeunes comme d’habitude se rendent pas comptent de leur chance: Imaginez-vous avoir un master « ricard ».

    Toutes ces années de chouilles enfin récompensées.

    Enfin comme toujours: Hasta la siempre!

    PS: Que certains se calment. La première partie est là uniquement pour le point Godwin.

    1.00

  98. manupoleon

    J’ai été chargé de td en droit pendant 5 ans.
    Chaque année, moins de 20% des inscrits sont passés en 2eme année (et encore, pour avoir assisté à des délibérations, je peux dire que le bilan aurait pu être nettement pire si les profs, même de droit, n’étaient pas très cools, remontant des personnes qui étaient assez nettement en dessous des miminas requis)

    J’ai également corrigé des centaines de copies. J’ai vu des gens qui ont leur bac et qui ne savent pas écrire de Gaulle (de gaule, degaulle, degoal (si si)), qui ne savent pas que Vichy n’était pas une république, des gens qui clairement ne savent pas lire, ne savent pas écrire une ligne sans faute d’orthographe et, plus grave, ne comprennent visiblement pas ce qu’ils écrivent.

    Vous ne pouvez même pas imaginer l’impression que produit, sur un jeune enseignant en fac comme je le fus, la vision complètement surréaliste d’une « classe » de 30 étudiants où seule une dizaine d’entre eux semble capable de parler, écrire, lire dans un français correct. C’est absolument hallucinant.

    Personnellement, j’ai perdu la flamme dès la 3eme année d’enseignement, et je sais ne pas être le seul.

    Alors oui, je suis pour une sélection en entrée en fac, puisque visiblement le bac n’a pas fait cette sélection. Oui je ne supporte pas de voir des gamins perdent 2 ou 3 ans en fac (ça fait tomber les stats du chomage, c’est tout l’intérêt que j’y vois). Oui je ne supporte pas d’entendre que les facs françaises ont un niveau proche du 0.

    Et je supporte encore moins d’entendre que seules les grandes écoles sont le top niveau de la pensée française, que l’instruction est gratuite (c’est à mourir de rire quand on voit les frais d’inscription en fac) ou que l’université est ouverte à tous (certes elle l’est, mais elle se ferme très très vite, sauf exception, si l’on n’est pas du milieu social et si l’on n’a pas la culture du domaine enseigné : par exemple, un enfant de notaire ou d’avocat saura la voie à choisir, évitera les pièges, bref aura baigné dans le milieu. Je connais peu d’enfants d’ouvriers qui soient parvenus aux plus hauts diplomes. Il y a des exceptions, mais ce n’est pas la règle, c’est un fait).

    Alors la réforme proposée, je ne sais pas ce qu’elle va donner si elle est adoptée. Ce que je sais, c’est que les facs ont mauvaises réputations, qu’elles sont pauvres, que 80% des étudiants va échouer, que les pauvres ont encore moins de chances que les riches d’y arriver.

    Pour avoir discuter avec des professeurs, je peux dire qu’ils attendent une diminution du nombre de facs pour une concentration dans des grandes villes.
    Lorsque j’étais étudiant, j’aurais hurler. Aujourd’hui je m’aperçois que l’idée n’est pas folle : un étudiant sortant de Paris 2, d’Aix ou de Montpellier aura toujours la priorité sur les autres facs, parce que c’est là que tous les meilleurs profs sont concentrés.

    Du point de vue de l’égalité, ça n’arrangera rien, ça empirera peut être même les choses : les étudiants des régions les plus pauvres seront obligés de s’exiler, ce qui a un cout financier certain.
    En même temps, puisque, en pratique, un diplôme acquis dans une petite fac vaut pas un pet de mouche en face d’une grande fac, le résultat sera le même.

  99. manupoleon

    Et je ne parle pas de l’immonde état des logements étudiants.
    En vérité, pour moins cher, on trouve des locations par particuliers qui sont plus salubres que ce que les services administratifs osent offrir.

  100. BlueMoon

    C’est marrant comment beaucoup se font bouffer par les discours rabachés à longueur d’émissions par les membres du gouvernement.
    Ayant d’autres sources d’informations, l’opposition a d’autres porpositions, mais il ets tellement facile de dire « Vous ne proposez rien, quand on a le plus grand temps d’antenne ». Et s’ils n’avaient pas d’idées, faudrait-il pour autant accepter des idées qu’on jouge mauvaises (vous pouvez remplacer le « on » par étudiants, pécheurs, avocats, cheminots, notaires, Conseil Constitutionnel, Comission Européenne, CNAM, etc.).
    La concertation n’existe malhaureusement pas.

    Autre argument « Les français ont voté pour ». Un, c’est simpliste : ils ont aussi voté contre l’autre candidat. Deux, ils ont voté, à 53 %, pour un programme, mais il ne savait pas qu’il serait mis en application de cette manière. Trois, à la vitesse où ils réforment sans négocier / discuter, ils pourront mettre à la poubelle cet argument, cat les réformes suivants n’auront pas été au programme.

    Ils auraient pris le temps : leurs réformes seraient plus abouties, réfléchies et acceptées par les français, comme par les institutions.

  101. BlueMoon

    Désolé pour les nombreuses fautes de frappe.

  102. Fabrice

    Il y a quelque chose qu’il faut qu’on m’explique, cette lois a déja été négociée (et modifiée) avec les syndicats étudiants il y a plusieurs mois (juste avant les vacances d’été), elle a été voté à l’assemblé il y a plus de 3 mois (juillet je crois) et du jour au lendemain elle devient inacceptable…

    Ce mouvement c’est du pipo, certains étudiants ont simplement vécu le précédent accord comme un echec parceque la lois n’a pas été retité, ils profitent de la situations actuelles ou les mouvements sociaux se mutliplies notament ceux des regimes spéciaux.

    Maintenant chacun est libre de faire gréve et d’avoir ses idées/revendication mais il n’en reste pas moins que de bloquer des Facs en empechant purement et simplement les autres d’etudier c’est scandaleux et fachistes.

  103. Zoumba

    Je voulais juste remercier unkle16 de tenir toujours tête dans ces « débats politiques » sur ce blog au milieu du discours réac de centaines d’autres – et surtout d’Alkpone.
    Mais comment fait-il pour encore espérer convaincre? Moi, je me sens submergé. Bravo.

  104. Zoumba : http://fr.wikipedia.org/wiki/R.....politique)
    En l’occurence c’est les syndicats qui sont reactionnaire en voulant garder le statu quo plutot que d’avancer. Apres on est pas obligé d’avoir les memes idées mais s’il te plait ne me traite pas de réactionnaire! Y a pas plus progressistes que moi.

  105. Franckdrebbin

    Je m’étonne des réactions de certains: bien sur que les grèves partent toujours des facs de lettres et de sciences humaines (je suis passé par Rennes II) mais ce n’est pas parce que ces étudiants sont des glandeurs mais plutôt parce qu’ils ont acquis un esprit critique grâce à leurs études (j’ai fait Histoire) et qu’ils ne sont pas près à tout accepter. On le sait, le but du gouvernement, c’est d’aller vers un modèle anglo-saxon avec des facs payantes et fermées aux gens modestes… et personnellement, j’y suis absolument opposé car le système actuel même si il a bien des vices permet encore à des gens modeste d’y arriver (moi par exemple).
    Il est important que les étudiants aient l’esprit critique sinon on va vers un système très inégal.
    Question: pourquoi ne pas avoir réserver les 15 milliards du paquet fiscal pour les facs? Réponse: parce que le gouvernement se contrefout du problème, la réforme de Pécresse n’arrangera rien!

  106. zoumba, il est réactionnaire de s’oposer à ce qu’une minorité non représentative bloque par la force l’accès aux facs ?

    C’est qd même le sujet de départ hein, qu’on soit pour ou contre ces réformes.

  107. Franckdrebbin: Donc les gens des facs de sciences n’ont pas d’esprit critique?
    Voila mon point de vue:
    – Selection a la fac: Pour par dossier (pas de concours je trouve ca hasardeux).
    – Autonomie & Partenariat avec le privé: Pour ca va dynamiser certaines filaires
    – Plus de pouvoir pour les présidents : Contre (mais je me dis que ca les responsabilisera et que si il rate leur gestion, on pourra finalement peut etre les virer plus vite, un peu comme le débat qu’on a aujourd’hui avec le président de la république, finalement si il a plus de pouvoir, si sa politique rate, il sera obligé de partir)
    – Droits d’entrée plus cher: il n’est pas question de ca dans la reforme. Alors oui il a « danger », mais bon dans le meme principe il y avait « danger » que saddam hussein est des armes de destructions massives.
    – l’etat va donner 5 milliards sur 5 ans pour la recherche, certes ce n’est pas ces 15 milliards mais bon on a voter pour sarkozy, c’etait dans son programme.

    Ce qui se passe aujourd’hui, l’unef se sert de ce mouvement pour demander plus d’argent pour les logements étudiants (tant mieux de recuperer le mouvement pour ca) et l’unef est d’ailleurs plutot mal a l’aise parce qu’elle avait négocier et accepter la loi en aout.

    Le syndicat qui bloque les universités pour donc arreter toute la reforme est SUD. Comment dire, si SUD n’est pas un syndicat extreme gauche, moi je suis anarchiste. Ce qui me lourde grave, c’est que SUD se sert de toutes les manifs pour lancer la revolution et faire tomber le pouvoir en place (et je caricature a peine). Et ca, ca me lourde gravement parce que ca fait mal voir les syndicats, ca bloque les vrais concertations et fait que le pays n’avance pas!!!!

  108. Concombre

    J’ai pas tout lu, mais j’ai lu tous les commentaires de Lousia, une bonne partie de ceux qui s’y opposent (donc presque tout lu :D ) et je soutiens Louisia. Oui, les formations doivent être professionalisantes. Oui, une énorme partie des étudiants en grève pour des glandeurs.

    Ah au fait, ça m’a fait marrer le commentaire de JEDI_BC, ici aussi tous les étudiants sont en grève sauf quelques rares étudiants scientifiques (chimie…) et surtout dans les IUT où 10 % se moquent des grévistes et 89% savent à peine qu’il y a une grève. Les études c’est censé être un passage le plus rapide possible avant de bosser, non (je parle pas de la nature du boulot, un labo a au moins autant de mérite qu’une multinationale ou que la fonction publique) ?

  109. antek

    Deja le droit de gréve est pour les personnes qui sont salarier et un étudiant par son stadut n’est pas une personne salarier donc elle n’a pas le droit selon la loi de faire greve. et je pense que la reforme des université est utile pour nos etudiant et franchement pour l’instant vous avez vraiment de la chance d’etre né en france, allez manifester en turquie ou en birmanie et la vous direz peut etre que vous etes vraiment chanceux d’etre francais

  110. antek

    Pingoo tu a tout a fait raison et on peut dire merci a 15 ans de gauche pour avoir mis la france dans une sacré merde et puis faire de l’histoire de l’art ca meme a quoi comme job et cela coute tres chere a la societé tout c’est branleur boursier qui ne branle strictement rien pendant plusieur année et ensuite qui demande le RMI et qui ne branlerons encore moins et qui vivront sur le dos de la société tout leurs vie, on devrait deja suprimé beaucoup de bourse si l’etudiant est absent plus de 5 jours a ces cours plus de bourse et on devrait instauré les bourses au merite et instauré des selections a l’entré de l’université et donné le plus au meilleur et les suivre strictement sur leurs resultat

  111. unkle16

    Plusieurs points.

    Vous dites que les syndicats ne proposent rien. Je vous prouve le contraire (que les propositions vous semblent idiotes serait un autre débat). Là, j’obtiens juste un « oui mais extrême gauche ». Que puis-je en conclure ?
    – que lire mes liens vous fatigue
    – que vous êtes emmerdés d’avoir tort.
    – que vous niez à l’extrême gauche le droit de s’exprimer.

    Deuxième point. Je sais bien que l’extrême gauche a fait des scores magnifiques aux deux dernières élections présidentielles. Partant de là, en conclure, qu’elle tient les syndicats, les universités, la fonction publique, la SNCF, la RATP et la poste, c’est de la malhonnête intellectuelle. Si vous pensez 5 mn que les 4 pèlerins d’extrême gauche qui existent encore en France sont capables de paralyser des facs, le trafic ferroviaire, vous m’inquiétez (enfin certains croient bien qu’un barbu sur son île est un danger international). Donc il faudra se faire à l’idée qu’il n’y a pas que l’extrême gauche qui est mécontente en France et manifeste.

    Il devient fatiguant, dés qu’une opposition se manifeste de brandir le nouveau point Godwin qu’est l’extrême gauche (variation , stalinien, léniniste, trotskyste, marxiste avec préfixe crypto selon l’envie). Je veux bien qu’on vous fasse peur mais que je sache nous ne sommes pas au gouvernement, on n’en est donc pas encore à mettre les têtes des patrons – et des informaticiens monégasques – au bout de piques.

    La stratégie actuelle.
    Le gouvernement –et le précédent – a pris une sale habitude.
    1. Je balance un truc que je n’ai pas l’intention de mettre en place (CNE, amendement Mariani en l’état etc)
    2. Je refuse tout dialogue. Je ponds ca en vitesse, j’accélère le calendrier
    3. Je vais faire un peu de provocation
    4. J’attends que trois excités cassent tout.
    5. Je reviens la bouche en cœur et je propose le dialogue en pleurant qu’on m’a pris en otage.
    6. Je passe pour un martyr et je laisse entendre aux gens que l’extrême gauche tient le pays.
    Que s’est il passé pour la LRU ? Des syndicats étaient contents de cette réforme et contestaient deux, trois points. Le syndicat SAGE entre autres. Toutes leurs demandes de dialogue ont été refusées. Ils sont ressortis déçus. Partant de là, les plus extrémistes avaient champ libre ; blocage des facs. Obtention de 3 conneries.

    Vous devez quand même comprendre que quand on refuse le dialogue avec les syndicats les plus modérées – et ce n’est pas moi qui le dit mais eux-mêmes, vérifiez – on laisse le champ libre aux excités. C’est à peu prés comme écrire cet article et s’étonner que derrière j’arrive à bride abattue :o).

    je reviens sur cette histoire d’amendement Mariani (et de ma rogne et de mon refus de signer la pétition). Ce truc a toujours été de la poudre aux yeux, que le gouvernement n’a jamais eu l’intention de passer en l’état. S’entêter a juste permis de faire oublier le reste, de se faire passer pour des martyrs (en se faisant traiter d’Hitler c’était pas compliqué). Si cela avait été si important, pensez vous qu’on en serait réduit à un truc tellement amendé qu’il va concerner, au mieux, trois personnes par an ? Poudre aux yeux.

    Antek. Que dire. Qu’il illustre mon exemple précédent ? (provocation, unkle qui s’énerve, pingoo pris en otage par une gauchiste).

    Zoumba. Parce que j’ai eu 65 au quizz « êtes vous une connasse prétentieuse » ;o).

  112. joe's

    J’ai lu dans la presse qui ne se gène pas pour faire ces gros titre genre »encore une fac bloquée » que par exemple à lyon une assemblé générale d’étudiant a voté à « l’unanimité » la grêve pour lundi…Je tourne la page , lit le texte et surtout celui en petit caractère et je lit écrit dans un coin en petit caractère:
    – assemblé générale méné par un étudiant militant chez SUD (tiens donc…
    – vote à main levé bien sùr qui comme dit pingoo avec un comptage qui arrange bien les choses et surtout genre « si tu vote pas pour je te grille à la sortie de l’amphi avec mes copains »
    -assemblé générale regroupant 500 étudiants…sur les 23000 inscrits!!

    Je crois que ca fait un peu cheap pour se permettre de prétendre avoir réalisé un vote démocratique au sein d’une assemblée représentative!!! pour moi c’est du fascisme!

  113. dricos

    « 500 étudiants »: tous de SUD? putain, ils se reproduisent vite. C’est con, pour eux, qu’ils n’arrivent pas à être aussi nombreux pour les élections.

    « “si tu vote pas pour je te grille à la sortie de l’amphi avec mes copains” à 500 étudiants…sur les 23000 inscrits » : ils étaient armés au moins ou ils ont menacé de faire un cours magistral d’histoire de l’art pendant l’AG?

  114. dricos, j’adore les sarcasmes, cependant c’est mieux quand ça accompagne quelquechose. Or en général tu t’arrêtes là.

    Pas besoin d’armes pour être violents, et pas besoin d’être nombreux pour bloquer des entrées.

    Les propos de pingoo sur la manière dont se passe les AG, on les entends dans la bouche de pas mal de gens qui sont à la fac . Tous des menteurs de droite ?

    les syndicats d’extrèùe gauche oui, ça existe, et nier qu’ils sont souvent à l’origine des mouvements de blocage c’est de la mauvaise fois. Que d’autre suivent certaines actions, soit.

    500/23000 ça fait jamais que 2 %. Et si celui qui préside compte les mains qu’il veut bien voir, pas la peine d’avoir une salle remplie de sympatisants

    J’attends avec impatience ton prochain sarcasme.

  115. unkle16

    Donc en gros 2% de la population estudiantine, d’extrême gauche donc, arrive à bloquer les 98% restants. Je le note. Mais que n’ai-je réalisé ca avant. On doit être 10% d’extrême gauche en France. Si on sort nos gros vilains tracts et qu’on crie « Marx », vous allez peut être fuir comme des lapins.

  116. Pingoo (Auteur)

    Alors oui en effet tu fais bien de le noter, dans tous les domaines, manifestations étudiantes comprises, il arrive que des minorités réalisent des choses, que ce soit des blocages ou autres.
    Dieu merci, la majorité n’a pas -toujours- raison.

  117. unkle16

    Merci cela finit bien ma jounée.
    Savoir que l’extrême gauche représente un tel contre-pouvoir me remplit sincèrement de joie. J’en doutais un peu, va savoir pourquoi.

    Que vous en ayez une telle trouille m’amuse.

  118. Pourquoi je « désapprouve » l’extreme gauche? Simple, aujourd’hui la gauche et donc sa gauche est devenu reactionnaire. Avant les mouvements de gauche (les reformateurs) voulait changer la condition sociale. Aujourd’hui on a plutot l’impression (malheureusement) que c’est la droite qui est reformatrice et la gauche conservatrice. Et ca, ca me fait chier. Etant moi meme plutot social-libéral/social démocrate suivant les jours :), ce que fait sarko avec les lois sur l’immagration me font vomir, son paquet fiscal est une connerie electoraliste, son programme economique est plutot ras les paquerettes. Mais il faut avouer qu’il fait les reformes structurelles la ou meme la gauche est d’accord!!! Il a les couilles de le faire.
    unkle16: tu dis que le gouvernement ne négocie pas ce qui donne la part belle au mouvement extreme, je dirais que c’est une strategie. Fillon a mon avis est pret a céder sur beaucoup de points, mais il attends que les grevistes soit échaudés et que la population soit en grande partie contre ces greves pour en accorder le minimum. Le probleme en france est qu’on doive ENCORE en passer par la. Si on avait plus de SUD et dans une moindre mesure la CGT (elle meme a une tendance reformisme mais vu qu’elle ne veut pas perdre son aile gauche pour sud ou autre justement, elle joue un peu sur deux tableaux) on pourrait négocier proprement.

    Alors apres tu peux croire que la révolution est pour demain, mettre ma tete sur un piquet pour avoir defendu
    le grand capital. Je ne vois pas pourquoi je respecterai des sanguinaires qui ont comme doctrine de penser qu’un « groupe d’élu » devra guider le peuple… Je suis un démocrate avant tout et j’ai du mal avec les extremes, gauche comme droite.

  119. unkle16: Au passage, je ne pense pas avoir tord.
    Je pense avoir un avis different du tien, et je le defends.
    C’est une vision démocratique a la difference « Raison/tord » que je qualifierai de démagogique voir extremiste (lutte des classes/affrontement blabla).

  120. (promis demain j’arrête, je reprends mon travail a la solde du grand capital)

  121. Franckdrebbin

    Antek, c’est pas parce que c’est pire ailleurs (je t’assure j’ai une grande conscience d’être un chanceux, puisque né en France) qu’on doit se laisser faire…sinon vers où va-t-on? Vu les conditions de vie dans certains pays, on aurait toujours tort de se plaindre …Je te rappelle qu’un des principes de notre République, c’est Fraternité alors tes propos sur les boursiers glandeurs sont vraiment inacceptables…en plus, je sais pas si tu sais à combien s’élève le RMI mais si tu estimes que les gens qui le touchent sont des privilégiés profiteurs, c’est que tu captes pas grand chose…essaie de vivre avec 350 euros par mois et reparles-en moi!
    En ce qui conerne l’esprit critique des étudiants en filière scientifique ou dans les facs de droit par exemple, j’ai de plus en plus de doutes pour une bonne part des étudiants tout au moins…sinon comment expliquer qu’ils ne fassent jamais grève…ils doivent être contents du système actuel de reproduction sociale et de népotisme: je vous rappelle qu’il y a moins d’ascension sociale aujourd’hui que dans les années 50!
    Je vous rappelle également que les études si elles ont pour but principale de mener l’étudiant à un travail, participent également à sa formation en tant qu’homme et qu’à ce titre, ne garder que des filières professionnalisantes pourrait s’avérer dangereux pour l’avenir de notre société. Ca me choque que certains parmi vous décident que certaines filières doivent disparaître: le jour où la filière Histoire de l’Art n’existera plus, c’est que nous serons dans une société fascisante, vous pouvez en être sûrs!

  122. unkle16

    Tu sais alk quand je caricature l’extrême gauche, c’est purement ironique. Donc nous traiter de mouvement sanguinaire, comment dire ?
    Ensuite, tu l’avais avoué toi même lors des présidentielles, tu ne connais pas le programme de l’extrême-gauche. Partant de là, il me semble un peu étrange d’en parler. Mais soit.

  123. dricos

    A quoi cela servirait-il de faire autre chose que de s’en amuser et faire des « sarcasmes »? Visiblement cela arrange tout le monde d’agité, instrumentalisé ce qui reste du petit chiffon rouge. Il est tout de même amusant de voir, que la quasi-totalité des partenaires s’accordant sur la nécessité des réformes, sur leur sens et mêmes les grandes lignes, le gouvernement ait besoin d’aller chercher, par un calendrier impropre à l’importance des enjeux et un refus de réelle concertation, la mise en branle des radicaux avec la volonté affichée de créer une opposition stricte. Il est aussi amusant de voir le PS, qui lui aussi est en accord avec la quasi-totalité du texte, au travers de l’UNEF venir attiser la flamme mais sans trop se salir les mains, l’extrême gauche sert à cela, et donner ainsi une amplitude et une plus grande légitimité au mouvement. Au milieu de l’idéologie d’extrême gauche, dont tout le monde se fout (L’extrême gauche n’est plus rien en France aujourd’hui, et elle ne fait que remplir son rôle d’extrême, nécessaire sur l’échiquier politique français, le tout étant juste que les extrêmes soient limités au pas grand-chose, soupapes, qu’ils ont vertu à être), et des jeux purement politiciens, visant à se décrébiliser l’un l’autre, des partis à fonction gouvernementale, les paroles des seuls acteurs raisonnables, crédibles et qui servent en priorité l’intérêt de l’université et de la recherche, eux, passent à la trappe. Désigner la maigre représentation d’extrême gauche qui seule n’est rien comme unique coupable relève de la pure plaisanterie, quant à aller prétendre que le seul moyen de faire passer une réforme est de commencer par créer l’affrontement pour ensuite faire taire des mouvements qui risquent, à ce jeu, de prendre de l’ampleur, c’est peut-être un mauvais pli que l’on a pris, mais il semble que la stratégie gouvernementale actuelle ne fasse que le renforcer et n’est pas pour ambition de faire cette rupture là.

  124. unkle16

    « Je vous rappelle également que les études si elles ont pour but principale de mener l’étudiant à un travail, participent également à sa formation en tant qu’homme »
    :o).
    Tu sais j’ai un proche ;o) qui avait entamé un cap mécanique moto. Il m’a parlé de ce qu’on y enseignait en tant que matières générales ; division et multiplication, un peu de dictée. C’est tout. Partant de là comment veux tu être un citoyen, et simplement vivre dans notre société.

  125. unkle16: depuis j’ai lu la « doctrine » de la LCR. Quand a sanguinaire tu auras compris que j’exagèrerais (a peine) en réponse a ma mise en pique :). Promis demain j’arrête (ou pas)

  126. joe's

    Dans tous les cas et pour défendre les étudiants au sens large je plaiderais l’ignorance pour eux monsieur le juge.
    On est je crois tous d’accord pour dire que ces mouvements étudiants sont instrumentalisés par certains syndicats afin de faie croire à un soulèvement générale de la population pour la pathétique grêve qui se profile et les manifestations attenantes. J’espère que notre démocratie ne cédera pas à « la loi du [brailleur le] plus fort »!!!
    Dans tous les cas encore une raison pour nos amis des autres pays de nous prendre pour des charlots…

  127. unkle16

    « On est je crois tous d’accord » Tu crois mal.

    1. je ne comprends pas votre terme « instrumentalisation » qui revient tel un marron chaud au mois de novembre.
    Soit vous prenez les étudiants pour des abrutis finis sauf vous evidemment (pour ceux qui l’ont été ou le sont encore).
    Soit vous n’avez pas bien compris le rôle d’un syndicat.

    2. Je le répète que vous prêtiez un tel pouvoir à l’extrême gauche est à la limite du ridicule. Si elle avait un tel pouvoir, on aurait pas Sarkozy comme président, ni 15 ans de droite ou de soc’ dem’ derrière nous.

    « J’espère que notre démocratie ne cédera pas à “la loi du [brailleur le] plus fort”!!! »
    comment dire. C’est déjà fait. tu sais en mai 2007…

  128. unkle16: ton discours est étrange :
    “J’espère que notre démocratie ne cédera pas à “la loi du [brailleur le] plus fort”!!!”
    comment dire. C’est déjà fait. tu sais en mai 2007…

    Alors quand c’est la droite qui crie fort, les gens sont des moutons. Par contre quand c’est la gauche qui gueule chez les étudiants, alors tous les gens dans la rue sont des activites super intelligents connaissant le sujet parfaitement. Arretons un peu et admets que c’est SUD qui a lancé le mouvement. Pourquoi s’en cacher? Tu te revendiques toi meme d’extreme gauche, pourquoi revenir sur ce débats qui n’en est pas un.

  129. « En ce qui conerne l’esprit critique des étudiants en filière scientifique ou dans les facs de droit par exemple, j’ai de plus en plus de doutes pour une bonne part des étudiants tout au moins…sinon comment expliquer qu’ils ne fassent jamais grève…ils doivent être contents du système actuel de reproduction sociale et de népotisme: je vous rappelle qu’il y a moins d’ascension sociale aujourd’hui que dans les années 50! »

    Gardons donc le Statu quo comme le demande SUD… C’est intelligent comme remarque…

  130. unkle16

    Tu sais il y a ce qu’on appelle une boutade.

    « Gardons donc le Statu quo comme le demande SUD… C’est intelligent comme remarque… »
    on en revient toujours au même. Allez ouvrir la pages des syndicats et voir ce qu’ils demandent, c’est déjà trop. Peur de se laisser corrompre par les rouges ?

  131. unkle16: figure toi que j’y suis aller! Encore des conclusions attives!

  132. unkle16

    et donc tu as lu que sud a des propositions. Enfin si tu lis aussi bien Sud que Marx et le programme du PC, c’est sûr que je risque de faire des conclusions hâtives.

  133. J’ai lu les 3 propositions de SUD, et j’ai le droit d’estimer que c’est un statu quo face a la méthode de fonctionnement des universités?

  134. (je pourrais argumenter mais j’ai la flemme et du boulot)

  135. Ruatha

    La recherche financée par les entreprises pourrait marcher. Mais les fac de sciences humaines l’auront dans le cul.
    Ou alors je vous dis chapeau bas pour trouver une entreprise prete a financer Art plastique ou histoire de l’art ….

    Il faut faire retirer cette loi sinon on sera bien dans la merde tout ceux qui sont en litteraire/science humaines ….

  136. Ruatha: 1) L’etat fera toujours parti de l’université et les filaires des sciences humaines pourront continuer
    2) je vois bien certains musées (par example) qui pourrait faire des donations.
    3) Le mécénats sera encouragés, des artistes pourront faire du mécénats pour encourager certaines filiaires de l’art

    Le seul point qui me fache un peu c’est les frais d’inscription qu’il faut absolument surveillé mais rien est fait pour le moment pour les augmenter, donc rester vigilants mais accepter

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire