Test du « Bodi Talk sans fil »

ohmybod03.jpgTiens donc, un nouveau test de sextoy ! Après celui du « Crystal Pacifier Toy Joy » par Pénélope, voilà un second test, cette fois réalisé par Lola. Lola n’est pas -encore- rédactrice sur Pingoo.com, mais c’est une bonne amie à moi, et j’espère bien qu’elle va finir par poster ici directement !
Ce test a été réalisé, une fois encore, en partenariat avec la boutique Pinkeo, que l’on remercie évidement, et il est richement illustré avec de jolies photos prises par Lola elle même !  A lire sur « Lire la suite » donc !

Pingoo : Joyeux anniversaire, joyeux anniversaire !
(Pour votre confort nous vous épargnons les bruitages de déballage féroce de cadeau)
Lola : Han ! Merci ! C’est un … un… (pendant une seconde je me sens un peu comme Pénélope-Maryse à tripoter  la boîte dans tous les sens et là tout me revient : pinkeo-> test de sextoy …) Oh my God, c’est un Oh my Bod !

ohmybod09.jpgHistoire de faire avancer le schmilblick, le « Oh my Bod !» ou « Bodi talk » est ce qui s’appelle vulgairement un gode, mais en mieux, en moins graveleux, en plus girly et en plus in. D’abord, il est rose (si, si c’est important) et ensuite il vibre. Mais pas n’importe comment : il vibre quand il sent que quelqu’un vous appelle.

ohmybod02.jpgJe suis sûre que vous avez déjà eu l’envie de balancer vos hauts parleurs par la fenêtre quand ils détectent à grand renfort de bips oppressants  un nouveau sms de votre chéri(e) . Là, il s’agit du même principe sauf qu’au lieu de martyriser vos tympans, le Bodi talk décharge des vibrations sur les rythmes de vos sonneries de portable. A vous d’en faire ce qui vous chante.

Je déballe donc le joujou extra et première bonne surprise en enlevant sa jolie housse en velours fluo : il est gros, mais pas trop ; 17,5cm de longueur pour 2,5cm de large,  c’est juste parfait et tout terrain. L’objet prend un peu une allure d’une baguette magique et j’ai de plus en plus hâte de faire un sort à mon forfait soudain si limité.

Pingoo : Tu l’essaies ?
Lola (égoïste de nature) : Ben j’essaierai ce soir, toute seule, j’ai des coups de fil à rattraper.
Pingoo : non mais faut que je voie si ça fonctionne !

ohmybod04.jpgSoit, nous voilà alors à chercher deux piles A4 dans tout l’appartement. Manque de bol, mes piles rechargeables refusent  de coopérer, apparemment le conduit à piles du Bodi talk est capricieux, des A4, oui, mais des fines ! Au final, les Panasonic semblent s’entendre parfaitement avec Buddy et non, nommer son vibromasseur n’est pas un signe de solitude exacerbée.  On clippe l’embout blanc pour fermer le tout et là…

Lola : oh my God ! It’s alive !!! Alive !!!!!!

Il semblerait que le Body Talk réagisse également aux ondes de ma live box et le voilà parti dans une frénésie de vibrations ! Non contente d’avoir trouvé une feinte pour éviter le hors forfait j’avoue que j’aimerais franchement garder les piles pour plus tard. Qu’à cela ne tienne on pousse le bouton rond et Buddy rentre en mode sieste.

ohmybod05.jpgL’autre petit bouton, lui triangulaire, vous permet de vous « faire la conversation » même quand vous êtes, comme moi, pingre au point de ne pas avoir d’amis dans votre répertoire. Ca devient vraiment intéressant parce qu’avec sept niveaux de vibration, il y en a pour tous les goûts et toutes les situations. Par exemple, la vibration 1 qui est franchement inaudible et donc très ludique.

Ca tombe bien, parce qu’autonome comme il l’est, je l’emmènerais bien faire un tour au ciné avec moi… Un jouet révolutionnaire comme ça ne peut que nourrir l’imagination, je m’imagine déjà en standardiste vintage, mon annonce dans les dernières pages de paris match et…

ohmybod07.jpgAllo ? Non à l’huile puisque pour celles d’entres vous (ceux ? : s ) qui se découvrent un peu étroites… d’esprit  et qui souhaiteraient commencer doucement, le Bodi talk s’utilise avec n’importe quel  lubrifiant, à condition de ne pas oublier de le nettoyer après chaque usage. J’ajoute aussi que la vibration numéro 3 semble parfaite pour élargir les horizons, en douceur.

Bref je suis comblée par mon cadeau, merci Pingoo, merci Pinkeo ! Mon seul regret étant de n’en avoir qu’un seul pour le moment, je dois vous avouer que l’idée de tester le double appel m’émoustille désormais fortement. Vivement mon prochain anniversaire !

ohmybod01.jpgohmybod06.jpgohmybod10.jpg

9 commentaires
  1. blurp

    J’adore tes copines paingout ^^

  2. Pingoo (Auteur)

    Moi aussi :)

  3. Ahahaha, très bon le coup du double appel ! :-)

  4. keguira

    et à quand un test par pingoo ? :o)

  5. Se passe quoi si c un fax ?
    /sort

  6. ah lala busta si tu savais! sinon j’ajoute qu’en fait le bodi talk se met en route quand on allume un interrupteur , quand on allume un ordinateur et quand le voisin reçoit un coup de fil!

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire