Les prédateurs, Maxime Chattam

20070413-chattam1.JPGBon j’ai déjà fait un billet sur Chattam, j’ai pas encore eu l’occasion de faire un billet sur son dernier bouquin.
Je suis assez mitigé en fait, il sait qu’il écrit bien, commente des scènes de crime avec « précision », rajoute un peu de sel sex, on a un peu l’impression avec cet opus qu’il reprend la même recette, avec un peu plus de trash dedans.

C’est totalement bien écrit, en particulier un type attaché de partout (oui partout) avec des hameçons, en sorte qu’il ne puisse pas bouger sans se détruire (amateurs de Saw ou hostel c’est pour vous :))
C’est quand même plaisant a lire, autant j’avais trouvé que ses bouquins étaient un peu brouillons au départ, autant celui-ci je le trouve aboutit mais facile, j’aurais aimé qu’il se complaise pas dans la facilité.

PS: si un éditeur veut m’envoyer des bouquins pour commentaires, je suis preneur :)

3 commentaires
  1. Rod

    « avec des hameçons, en sorte qu’il ne puisse pas bouger sans se détruire (amateurs de Saw ou hostel c’est pour vous :)) » c’est plutot Hellraiser a ce niveau :)

  2. pinaise être payée pour lire, ça c’est classe…

  3. jipe (Auteur)

    « pinaise être payée pour lire, ça c’est classe… »
    J’en profite pour dire que les bouquins sont bien trop chers, celui ci a dû me coûter bien 10 euros et je viens d’acheter un poche de Patricia Cornwell 6 euros et quelques ce qui fait environ 70 balles pour un poche (donc réédité), ça me troue le cul, en plus c’est un bouquin que j’avais déja lu..
    mon but ici est de donner envie de lire, mon prochain édito sera sûrement un librio a 2 euros, lisez les mecs et les gonzesses ;-)

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire