HairSpray, ça décoiffe !

HairSpray

Cela faisait bien longtemps que je n’étais suis pas sorti d’un film avec une patate pareil. Amateur de Grease et autre sucreries des années fin 1960 début 70’s ? Envie d’oublier la grisaille et ce temps de novembre chiotte maussade ? Entrez donc !

Ladies and gentlemen, please welcome tooooo the Corny Collins Shoooow

Voici le résumé que j’ai pompé sur allociné
Malgré son physique passablement arrondi, la jeune Tracy n’a qu’une idée en tête : danser dans la célèbre émission de Corny Collins. Par chance, ce dernier assiste à une de ses performances au lycée et lui propose de venir rejoindre son équipe. Tracy devient instantanément une star, s’attirant du même coup la jalousie d’Amber, qui régnait jusqu’ici sur le show.
La chance de Tracy tourne lorsque, après avoir été témoin d’une injustice raciale, elle se retrouve poursuivie par la police pour avoir marché à la tête d’une manifestation pour l’intégration des Noirs. Désormais en cavale, ses chances d’affronter Amber au cours de la finale et de remporter le titre de  » Miss Hairspray  » semblent bien compromises…
Ce n’est pas tellement Travolta (qui fait son cabotin), ou Michele Pfeiffer (qui fait sa jolie vieille) ou Christopher Walken (qui fait genre « mais si je suis un bon acteur ») qui font le film mais bel et bien l’ambiance de danse très sixties (un peu comme dans Dirty Dancing et son éponyme « Ronettes – be my baby ») la mixité des blancs avec les blacks (et mon dieu comme ils dansent comme des dieux dans HairSpray), les couleurs, la BO, Queen Latifah et ses chanteuses, le message moral derrière est bien compris, mais pas lourdingue.
Bon ok certes ce film est un remake de celui de 1988 (http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=3717.html) mais allez le voir, j’ai pu oublier ce temps pourri durant deux heures, et à la fin de ce premier jour de sortie, tout le monde dans la salle dansait (ou se trémoussait) durant le générique et tout le monde avait le sourire aux lèvres. Incrédibeul !

3 commentaires
  1. unkle16

    (un peu comme dans Dirty Dancing et son éponyme « Ronettes – be my baby ») ==> mais ils pensent que ca donne envie de voir le film ca ?

    Regardez donc tout John Waters.

    unkle
    coprophage.

  2. darky

    non okok mais c’est pour donner l’ambiance 60’s. Unkle tu voulais que je parles de Planète terreur pour te plaire hein :D

  3. unkle16

    n’empêche que j’aurais un fusil greffé à la jambe vous feriez moins les malins.

    unkle,
    nip/tucké.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire