Migraine et chocolat

« Vous les femmes, vous le chaaaaarrrmmmeeeuuuhhhh… »
Rahhhhh. Julio. Che stupido ! Tu n’as donc jamais vu une femme au comble de sa féminité ? Chaque mois, à la même période, mes ovaires me rappellent combien je suis fertile. Et… Comment dire ? Je les encule à sec, mes ovaires. Ils me trouent le cul, mes ovaires. Je les hais. Je hais le monde entier d’ailleurs.

Ca commence par la migraine.

« Et tu tapes, tapes, tapes, ce refrain qui te plaît… »
Non, crétin, c’est ma tête que je tape contre les murs. Une équipe de marteaux piqueurs a élu domicile dedans et me tamponne les neurones. Le tic-tac du réveil me harcèle les tympans. La lumière du soleil me brûle les rétines. Même la douceur du chat agresse ma peau. La migraine, c’est comme un étau qui serre, serre, serre, le crâne, l’esprit, pour ne laisser que de la bouillie dedans.

Et c’est pas fini !

La migraine n’est qu’un avant-goût du syndrome pré-menstruel. Pour ma part, je suis également atteinte d’une phobie « pénale » : toute personne affublée d’un pénis est un ennemi, un enfoiré qui ne SAIT pas. Oui, toi ! Toi qui mate les nichons des Pingouines chaque jour. Ne détourne pas le regard. Assume la vérité vraie ! Elles aussi, si sexy qu’elles soient, se réveillent chaque mois avec la tronche de traviole, le bide gonflé, les reins passés au mixer, à pisser le sang (je sais, c’est dégueu mais c’est comme la mort, ça fait partie du cycle de la vie !), à tenter de faire les belles de jour alors qu’elles n’ont qu’une seule envie : se mettre en pyjama en pilou, mater des dvd débiles avec du Nutella tout autour de la bouche, emmitouflées dans une couverture, une bouillotte sur le ventre, en position foetale (quelle ironie !).

Toi, mâle membré (ou mal membré, je sais pas :)), soit tolérant envers la femme qui souffre pour pouvoir enfanter dans la douleur un jour. Si tu savais vraiment ce que l’on endure chaque mois, tu ricanerais moins de tes blagues misogynes du genre :

« Ben quoi ? T’es énervée ? T’as tes règles ? »

« Ouais, j’ai mes règles connard ! Tu veux tâter mon utérus pour vérifier ? Donne-moi ta main immédiatement que je te montre mon endocrine ! »

Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai un moelleux au chocolat qui m’attend… Ca va me calmer un peu.

14 commentaires
  1. keguira

    t’inquiete, nous (les ennemis) allons disparaitre.

    http://www.telegraph.co.uk/

    et pourquoi tu vas pas au bureau en pilou pilou ?

  2. Menstrualitor

    beh qu’est ce qu’il y a? tu as tes règles???
    Non sans rire les mecs comprennent ces trucs en général, faut pas exagérer!!!!
    bon courage

  3. unkle

    – moi c’est malaise vagal (evanouissement donc) à cause de la douleur.

    "soit tolérant envers la femme qui souffre pour pouvoir enfanter dans la douleur un jour"
    même pas.

    je suis maudite donc.

  4. Sarou

    Big up pour toi bella, mange, crie, roule toi par terre, on a toutes les excuses dans ces moments là.
    (Hé, tu sais que je suis allée voir Justin à Bercy mardi ET mercredi? Si, si, chuuuuttt, faut pas le dire trop fort, y a des gens sur ce blog qui s’énerveraient).

  5. Penelope (Auteur)

    Haaaannnnn ! JUSTIN ! Et il s’est déhanché comme dans les clips ? Tu lui a jeté ta petite culotte ? Sans rire, quand j’étais au concert de Mika, quand il est monté dans les aigu et a langoureusement ondulé son corps, j’ai failli m’évanouir au milieu de tous mes amis homosensuals… :)

    Bon, je passe au pain au chocolat.

    Après j’ai aussi du choco à la lavande :)

  6. Penelope (Auteur)

    Oui Unkle, j’ai pensé en plus à toutes ces femmes qui ne veulent pas de chiards et qui donc souffrent pour rien en plus !!

    Phoque la morue !

  7. Penelope (Auteur)

    Keguira, je vais au travail en pilou-pilou, je bosse à domicile (sauf quand j’ai des RV auteurs et des vernissages).

    Donc, en effet, je peux me vautrer sur le canapé avec mes choco BN.

    D’ailleurs, là, l’ordi fait bouillotte et je regarde bêtement des clips de djeuns :)

  8. Sarou

    @Pen : mais je ne ris pas non plus, tu sais très bien que Justin Timberlake est un sujet que je n’aborde que sérieusement!
    Tout pareil que dans les clips. Le premier soir, j’ai jeté ma culotte, le 2ème, je l’ai enlevée et me suis directement jetée sur la scène.

  9. Sarou: J’ose espérer que tu nous préparer une petite review à ce sujet :)

  10. El Jecko

    oulalalalalala…met leur un pti bonnet et des ptis chaussons à tes ovaires…dilue tes Hormones LH et FSH avec ton alcool préféré…et hop plus de douleurs !!!
    j’ai entendu à la radio qu’il existait une nouvelle pilule qui supprimerait complètement le saignement…ça s’passe aux US bien sur…
    ‘ttention au Nutella ça tache….

  11. jipe

    Pour expliquer a mon fils, j’avais utilisé un parallèle peu séduisant mais néanmoins convaincant, en lui disant, imagine que tu a une énorme gastro, que tu ailles a l’école comme ça en ne sachant pas ou et quand "l’accident" puisse arriver, qu’on t’oblige a faire du sport et ce, pendant a peu prés une semaine par mois, sans compter le mal de bide et le malaise, tu ferais pas un peu la gueule toi ?
    J’ai quand même été gratifié par un "mais vous parlez comme une femme vous!" par sa copine :)

  12. Pingoo : Tu parlais bien de sa culotte hein ?
    :)

  13. Rocco

    haha bah nous on a pas ça
    :-D

  14. manini

    calme toi ma puce.. on a nous aussi nos problèmes qui nous sont propres, et des fois on aurait préféré leurs substituer une douleur physique tellement ça nous flingue!

    sisi je te promet..

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire