Voisins – voisines

Je viens de migrer chez les bourges. Pas les bobos, non, les vrais, les « fin de race », les trenchs beiges et les cols claudine, les mocassins et les charettes à carreaux pour faire les courses. Les bourges quoi.

C’est pas ma faute à moi, lolita parisienne, si les loyers sont moins chers dans la banlieue Ouest ! Donc, pour 150 euros de plus, j’ai le double de surface, moulures, parquets, cheminée, baignoire, balconnets, dressing, eau chaude et chauffage compris, transports en commun à 2mn et une adorable concierge qui nous chouchoute… J’ai même la place d’avoir un vrai frigo avec des plats Picard dedans ! Et un ascenseur !

Mais, ce que l’on n’avait pas mentionné dans le bail, c’est que pour 150 euros de plus par mois, j’ai aussi une bande de vieux en location ! C’est incroyable un vieux du 21 ème siècle !

Voyez plutôt. En 1964, Brel écrivait :

« Les vieux ne parlent plus ou alors seulement du bout des yeux ».
Ah mais pas du tout ! Le vieux de Courbevoie est un peu sourdingue, donc sa sonnerie de téléphone te crève les tympans à 8h du matin le dimanche (parce qu’ils ont beaucoup d’autres potes vieux, eux aussi et qu’ils sont hyperactifs), et il beugle pendant une plombe dans le sonotone de son interlocuteur.

« Même riches ils sont pauvres, ils n’ont plus d’illusions et n’ont qu’un coeur pour deux. Chez eux ça sent le thym, le propre, la lavande et le verbe d’antan ».
Il était bien naïf le Jacques ! D’abord, les miens restent bien riches, se font livrer des écrans plats et ramènent leurs amis pour une bonne bouffe le soir. Et ça sent pas la rosée, croyez-moi ! Ces vieux-là mangent des ragoûts bourrés d’ail et d’oignons qui embaument jusque dans mon bain aux huiles essentielles de fleur d’oranger !

« Les vieux ne rêvent plus, leurs livres s’ensommeillent, leurs pianos sont fermés ». Tu m’étonnes qu’ils ne rêvent plus mon Jacquou ! Ils se couchent à 4h du mat’ pour se lever à 7h. Et je te jure, pour les livres, je sais pas, mais pour les pianos, tu rêves mon ami ! A 7h30, il y a un vieux punk dans mon immeuble qui me sort du sommeil à coup de Richard Clayderman ! Un véritable attentat sonore !

« Les vieux ne bougent plus, leurs gestes ont trop de rides, leur monde est trop petit. Du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit ».
Alors, les miens doivent carburer au botox et à la coke, parce qu’ils sortent du matin au soir (je le sais puisqu’ils prennent l’ascenseur à longueur de journée pour ne pas fatiguer leurs jambes galbées) et qu’ils squattent le hall d’entrée comme de la pure racaille (bah ouais, ils sont tous sarkosystes, je me mets à leur vocabulaire…), pour bavasser du petit dernier de Marie-Elisabeth, leur cadette.

Alors je m’insurge Jacquouille ! Tu t’es mal documenté ! Ta rengaine est fort belle, mais plus du tout d’actualité ! Mes vieux à moi, ils ont trop la pêche ! Tellement qu’ils me fatiguent… Moi, tout ce que je demande, c’est du calme, une tisane et un bon fauteuil !

Marre de ces urluberlus qui font du raffut dans toute la maisonnée…

Sacrebleu !

10 commentaires
  1. Ha ha très bon :)

  2. Hypothraxer

    Condoléances… ma chérie habitait à Courbevoie avant, elle avait exactement les mêmes vieux en voisins.
    Comme disait l’aut’ : "les vieux, faudrait les tuer à la naissance".

  3. BenV

    J’adore…. c’ est clair …. et comme disait l’autre Brel ( avec un maximum de respect ;) "les bourgeois c’est comme les cochons, plus ça devient vieux plus ça devient bête, les bourgeois c’est comme les cochons, plus ça devient vieux plus ça devient c……." et comme disait les 3 autres tiers … j’ai les même à la maison….et je te raconte pas ….

    mais c’est de sacrés urluberlus, et pas hurluberlus parce que le H il le fume…?

  4. canardneo

    Pauvre pénélope, je te comprend s’est pourquoi maintenant j’habite dans un quartier bobo, ainsi quand il y a le bordel dans l’immeuble ou dans le quartier au moins j’y participe….

  5. funkyss

    C’est de qui, on illus, pénélope? C’est du Archimboldo moderne?

  6. Penelope (Auteur)

    Impossible à retrouver, le nom de l’auteur de l’illu… Je cherche, je cherche…

  7. funkyss

    Merci quand même!

  8. Franz

    Le peintre est Octavio Ocampo, quant à Archimboldo je pense que tu es allé à l’exposition parisienne.
    PS : 5 mois de recherches quand même ;)

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire