Björk : Volta c’est de la merde

Björk - Volta

Voilà maintenant deux ans qu?on attendait des nouvelles de l?Islandaise la plus célèbre de l?histoire de la pop. Il faut dire que depuis 2001, Vespertine, Medùlla et l?expérimentation Drawing restraint 9 avaient troublé les fans, voire même déçu certains par leur côté introspectif vite lassant. On attendait donc beaucoup de ce Volta placé en apparence sous le signe de la world music de par son casting regroupant Konono N°1, Toumani Diabaté ou Min Xiao-Fen.
On se prenait même à rêver au grand retour de la Björk époque Sainte Trinité Debut / Post / Homogenic. Mark Bell producteur de ce dernier faisait même son retour à la production de quelques morceaux, tandis que Timbaland venait promener ses beats tordus mais prometteurs dans l?univers si spécial de la chanteuse. Mais à trop vouloir réunir du beau monde… Lire la suite sur Good Karma…

8 commentaires
  1. J’ai commencé à l’écouter, et ça m’a franchement gonflé. Mais je vais tenter une seconde écoute quand même ^^.
    En même temps Björk ça commence à faire un moment qu’elle fait que des trucs nases non ?

  2. Gopino

    "En même temps Björk ça commence à faire un moment qu’elle fait que des trucs nases non ? "

    Surement une influence dûe à l’election de Sarko…!

  3. Jean Seb

    Je suis d’accord, son dernier bon album reste Vespertine. De 2001 je crois…

  4. Vue la pochette, c’est surtout dans l’Orangina qu’elle cherche son inspiration…

    "c’est quoi, le texte ?
    -ah"

  5. J’arrive pas à croire que Jean-Sébastien "hé les mecs !" Z. rédige dorénavant ses chroniques sur cet excellent site :)

    Perso je n’ai jamais aimé ce que fait Bjork …

  6. Concours Volta jusqu’au 28 mai sur bjork.fr

    De nombreux lots à gagner :

    – 2 places pour le concert de Nimes du 21 août
    – 2 places pour le concert de Nimes du 23 août
    – 2 places pour le concert à Rock en Seine
    – 5 singles Earth Intruders
    – 5 albums Volta

    La voir en concert vous fera peut être changer d’avis !

    => http://www.bjork.fr/Concour

  7. Moi pas d’accord, une bonne partie des chansons de cet album est vraiment intéressante. Mention spéciale pour Innocence, ultra-tubesque, et Vertebrae By Vertebrae, ma préférée de l’album.

    Qui a dit que Medullà était trop chelou ?!? Rien que la présence de Where Is The Line justifiait l’achat en version 5.1 ! :) (sans oublier Who Is It, Oceania, Submarine, The Triumph Of The Heart).

    Le côté archi-expérimental de DR9 était au service du film de Matthew Barney : pour l’avoir vu, la musique était parfaitement liée à l’univers visuel, et prenait tout son sens de BO. Ecoutez Ambergris March, c’est quand même prodigieux je vous le dis.

    Sinon, je suis quand même d’accord pour dire qu’elle n’a jamais fait mieux qu’Homogenic, mais sa capacité à se renouveler force juste le respect, les enfants.

    QUI A DIT QUE J’ETAIS UNE SALE GROUPIE ?!?

  8. blablabof

    elle s’écoute pas un peu trop "chanter" ou "brailler" la nana?

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire