Vive le printemps !

Le printemps est arrivé. Le soleil brille de tous ses feux, les jupes des filles raccourcissent, on se met du rouge sur les doigts de pied, on dévoile négligemment nos décolletés, on met des fleurs sur nos habits, dans nos cheveux, à nos balcons…
Et… « ATCHOUM » On éternue.

Pas une fois. Pas deux fois. Pas trois fois. Non. Dix à quinze fois d’affilée. On éternue à en faire trembler les murs et à en faire sortir un téton inoppiné du balconnet.

Mais bon, on se reprend. Les allergies n’auront pas raison de notre sex-appeal. On pare nos yeux de chat d’eye liner pour se faire biche, on étire nos cils au mascara pour appâter l’amoureux à la Betty Boop, et quand celui-ci arrive dans un rayon de coucher de soleil romantique, que le temps est suspendu à ses lèvres, que les frissons vous parcourent le corps, et qu’il vous tend un bouquet de fleurs des champs…

« SNNNIIIIRRRRFFFFLLLLEEE ». La goutte nous pend au nez, ça gratouille de partout, on se mouche, on épuise la réserve de kleenex et celle de la forêt d’Amazonie avec, on crachouille à la face de l’être aimé, les poumons empêtrés de ce fichu pollen. Et l’on finit par dire, d’un air dépité : » Bais, je t’aibe !! ».

Nos yeux de biche se transforment peu à peu en cocards de ratons-laveurs. Tout coule, dégouline. Le glamour avec.

Mais on résiste, on prouve que l’on existe comme l’a si bien dit le poéte. On se gave d’antihistaminiques pour circonscrire le déclin de notre féminité sensuelle. Et « VLAN ! ». On s’écrase de fatigue. On croûle de sommeil. On baille au corneille. Notre dulciné va pour nous embrasser et l’on tourne le dos pour faire la sieste. Ah oui, c’est sûr, plus de rhume des foins, mais une hibernation printanière quasi assurée.

Alors on finit par prendre son mal en patience et par attendre l’été, la peau crâmée par le soleil et engluée de biafine…

Non, en fait, vivement l’hiver, les cols roulés et les collants en laine.

Merde. Je suis allergique à la laine !! :(

2 commentaires
  1. RoboTux

    Fidèle à toi même. Toujours fan

  2. Penelope (Auteur)

    Grazie mille !

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire