Enfin de l’humour dans le sport

Andy Roddick s’est pris une branlée en demi-finale de l’Open d’Australie : Roger Federer l’a battu en trois sets (6-4, 6-0, 6-2) et en 83 minutes. La te-hon!
La plupart du temps, on a droit de la part des sportifs à un discours langue de bois du genre « j’ai eu une faiblesse au 2ème set/2ème mi-temps/3ème quart-temps (faites votre choix), j’ai pas maîtrisé mon revers/coup de pied arrêté (idem), bref y en a pas un pour dire « j’ai joué comme une merde, le mec est super plus fort que moi ». Hé bien, Andy, si : « J’ai reçu une fessée, cela ne fait aucun doute ».
L’intégralité de la conférence dépresse (ha ha) ici.


Comment est-ce qu’on se sent sur le court dans un match comme ça ?
Déprimé ! C’est terrible. On se sent misérable. Sinon, ça allait.
Quelle est la première chose que Jimmy Connors [son entraîneur] vous a dite après le match ?
Il m’a filé une bière.
Avez-vous déjà vu Federer jouer aussi bien ?
Il a bien joué, ça c’est sûr.
A 4-4 dans le premier set, il vous a breaké…
(Il coupe.) Oui il m’a breaké, et après encore trois fois, et après encore deux fois et après c’était fini en 24 minutes. C’est ce que vous avez vu aussi ?
Comment se remettre d’une telle défaite ?
Je vais continuer ce que je fais tous les jours : faire de mon mieux pour ne pas me décourager. J’ai reçu une fessée ce soir, cela ne fait pas l’ombre d’un doute…. Je vais essayer de la prendre comme un homme.
Vous aviez dit avant le match que la marge entre vous deux s’était rétrécie…
(Il coupe.) Pas ce soir.
Qu’auriez-vous donné pour ne pas venir en conférence de presse ce soir ?
Je donnerais beaucoup d’argent pour que tout le monde fasse ses trucs sans moi et prétende ensuite que j’étais là. Mais mon père m’a appris à ne pas m’enfuir, alors je suis là.
Allez-vous lire les journaux demain ?
Je pense que non. En même temps c’est dur, je lis les pages sports tous les jours. Va falloir que j’arrive à tourner autour demain, faudra bien manoeuvrer, peut-être demander une tasse de café géante pour la poser sur ma page.
Arrivez-vous à dormir après un match comme ça ?
Ça dépend de la quantité que je vais boire ce soir.
Votre performance ici est meilleure que sur le court !
Sans blague ! ? Si on effectuait un classement des conférences de presse des joueurs, je suis à peu près sûr que je serais classé dans le Top 5.
Quelles sont les chances de Gonzalez ou Haas en finale contre Federer ?
Minces…

5 commentaires
  1. STE.

    E-XCE-LLENT !

  2. keufran

    si seulement Guy Lacombe avait repondu aux conferences de presse de cette facon !!! il serait peut etre toujours en fonction !!!???

  3. St

    Heuuu c’est pas pour dire mais dans 98% des cas, c’est les joueurs français qui nous lachent des excuses bidons… lol

  4. George Masson

    Dans la série joueur de tennis drôle, le meilleur est de loin Dmitry Tursunov. Sa première chronique sur le site de l’ATP était excellent:
    http://www.atptennis.com/en

    Récemment, à la remise des prix de la Hopman Cup (compétition par équipe mixte), alors que d’habitude les discours sont très consensuels, c’était plutôt "pas de bol pour l’équipe d’espagne (les finalistes), je sais ce que c’est de joueur contre un adversaire qui joue vraiment très bien et dans ces cas là on ne peut rien faire, pas de chance. Sincèrement, j’ai vraiment bien joué, alors je voudrais me remercier moi-même". Et dans le double comptant pour du beurre, il imitait Sharapova avec un petit haut moulant et des faux petits seins.

  5. Poulpe

    Je kiffe Roddick.
    Ils ont passé un petit reportage sur Eurosport sur le quotidien de Roddick. A un moment, il s’en va faire son entrainement. "Alors là, je vais me préparer pour jouer contre Roger Federer, vous savez, le number ouane."
    Et là… il sert de grosses patates dans le grillage d’en face. Il se tourne vers la caméra: "ben oué, si je veux gagner, il faut au moins que je vise les yeux".

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire