Pas de Goncourt pour Houellebecq !

C’est François Weyergans, pour « Trois jours jours chez ma mère » chez Grasset, qui remporte de Goncourt 2005… 6 voix contre 4 qui sont allées à Houellebecq, pourtant gros favoris, avec « La possibilité d’une île », chez Fayard/Rael.
Le Renaudot est pour Nina Bouraoui pour « Mes mauvaises pensées ».

2 commentaires
  1. hurl

    ptite correction… Le roman de Nina Bouraoui pour lequel elle a reçut le prix Renaudot est "mes mauvaises pensées" …

  2. Bien fait pour le nain de la littérature… que les médias osent présenter comme un géant, une star ! En réalité Houellebecq est un petit cochon… qui écrit d’ailleurs comme un cochon.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire