Reparlons de la hotline et de l’attente gratuite

François Loos, ministre délégué à l’industrie, a relancé l’idée de la non-facturation des temps d’attends des hotlines… Mesure absolument necessaire, et de bon sens selon moi. Jusque la tout va bien, et voilà que je tombe sur un commentaire de Freenews: « Espérons qu’une telle mesure n’incitera pas encore plus à la délocalisation des hotlines… »
C’est super classe, bravo Freenews… Si ça c’est pas soufflé par le service communication d’Iliad, je sais pas ce que c’est :).

5 commentaires
  1. Olivier Twogayther

    Bonjour Newés newers,
    Alors je pensais exactement la même chose hier mais j’ai depuis changé d’avis. En effet je me disais que si on veut plus de hotliners il faut bien les payer et pour les payer il faut bien que les FAI gagnent de l’argent sur nos communications. BON il faut choisir !
    Puis il faut arreter aussi de toujours hurler aux loups contre les FAI. Vous vous êtes payés dans vos travails respectifs ? AH oui je me disais aussi … Maintenant rien n’empeche les FAI de faire comme FREE : pas de hotline ( z’etes surs qu’il y en a une ?) et un bon demerdes toi tout seul. Moi je commence toujours par lire les notices ca aide bien et si tous mes potes qui me telephonent pour les dépanner faisaient pareil alors je ne manquerais jamais plus un film a la TV …
    Et surtout quand je ne suis pas content, je vais chez la concurrence !

  2. Pingoo (Auteur)

    Il n’est pas question d’une hotline gratuite, mais d’une hotline ou l’attente n’est pas payante.
    Payer pour attendre n’a aucun sens, pendant cette attente aucune ressource humaine du fournisseur ne "travaille" pour moi, et je ne recois aucun service.
    Au dela de ça, être surtaxé quand on appele parce que le service ne fonctionne pas est ausssi une connerie sans nom. L’assistance gratuite devrait être incluse dans le forfait, même si pour ça il faut monter le prix de l’abbo.

  3. STE.

    Extrait de 01net.com :
    "l’initiative lancée par le ministère de l’Industrie de mettre en place la gratuité du temps d’attente des services d’assistance technique, n’a pas été, loin s’en faut, couronnée de succès. Si le principe semble acquis du côté des opérateurs de téléphonie mobile, pour les FAI on est encore loin du compte. « C’est un objectif louable , explique le délégué général de l’AFA (Association des fournisseurs d’accès et de services Internet), Stéphane Marcovitch, mais notre analyse diverge de celle du ministre. Les FAI font partie d’une industrie jeune et dont les équilibres financiers sont encore fragiles. Le coût annuel du temps d’attente des hot lines représente entre 15 à 20 millions d’euros [pour l’ensemble des FAI, NDLR]. On ne peut pas nous demander de passer soudainement à la gratuité sans contrepartie. » Pour le délégué général de l’AFA, au lieu de légiférer, comme le gouvernement en a l’intention, il faut laisser faire le jeu de la concurrence qui, toujours selon Stéphane Marcovitch, profite aujourd’hui largement au consommateur. « Aujourd’hui, que la hot line soit gratuite ou payante, ou que quelques dizaines de minutes soient offertes au consommateur, l’offre existe, et c’est à l’internaute d’y faire son choix », précise l’AFA. "

  4. jp

    Tiens ! j’vais demander a mon patron d’être payé a partir du moment ou je me casse de chez moi, aprés tout, le temps perdu en bus et en tramway, c’est pas pour m’amuser alors qu’il me paie ce saguouin

  5. Twogayther

    Rebonjour,

    Je suis assez d’accord en fait avec le commentaire de JP.
    Et comme je suis du genre a évoluer dans mes idées je pense que la meilleure solution pour tout le monde est de rétablir la sonnerie "occupée" pour tous dès que tous les hotliners sont en ligne …
    Après tout c’est vrai leur travail ne commence que lorsqu’on les a en ligne … mais j’entends deja les commentaires à venir dans ce cas là : OH sont chiant chez alicawanafreegetel ca sonne toujours occupé …
    Allez on s’en fout on est riches sinon on aurait pas de pc …
    lol

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire